Anneau contraceptif NuvaringL’anneau contraceptif Nuvaring est un moyen de contraception alternatif. Il se présente, comme son nom l’indique, sous la forme d’un anneau souple à insérer dans votre vagin. Il est composé de deux hormones qui vont se diffuser de manière continue à travers les parois vaginales.

Ce moyen contraceptif (appelé anneau intra-vaginal ou anneau contraceptif combiné) est particulièrement conseillé aux femmes ayant une activité sexuelle importante, souhaitant se protéger d’une grossesse non désirée et voulant le moins de contraintes possibles.

L’anneau Nuvaring est fabriqué et commercialisé par les laboratoires Merck. Il possède une durée d’efficacité de 1 mois. Il est vendu uniquement sur ordonnance et son prix est généralement de 30€, il est le plus souvent vendu par 3 (pour une durée de protection de 3 mois) pour 90€.

Acheter Nuvaring en ligne

Sommaire de l'article

Composition chimique de l’anneau Nuvaring:

L’anneau contraceptif Nuvaring contient 2 hormones: l’étonogestrel et l’ethinylestradiol. La première est un hormone progestative et la seconde un œstrogène. L’anneau Nuvaring est donc un contraceptif hormonal combiné dit œstroprogestatif. Il est également composé de copolymère d’éthylène-acétate de vinyle (28% et 9% de vinyle acétate) et de stéarate de magnésium.

Le fonctionnement de l’anneau est le suivant:

  • Ethinylestradiol (hormone œstrogénique): C’est une hormone féminine qui est libérée par l’anneau à raison de 0.015mg par 24 heures. Cette hormone est présente naturellement dans l’organisme. Son rôle est important au moment de l’ovulation (taux maximum). Son action se concentre sur l’endomètre en favorisant sa croissance ce qui entraine l’impossibilité d’une nidation d’un ovule éventuellement fécondé.
  • Etonogestrel (hormone progestative): C’est une hormone de synthèse qui est libérée par l’anneau à raison de 0.12mg par 24 heures. Cette hormone permet d’inhiber l’ovulation. C’est une hormone qui se retrouve dans beaucoup de contraceptif hormonaux et qui possède une action réversible. Si vous retirez l’anneau, votre cycle « classique » reprendra son court très rapidement.

La diffusion de ces hormones se fait à travers les parois vaginales. L’anneau doit se remplacer tous les mois pour rester efficace.

A qui est destiné l’anneau contraceptif ?

Présentation de NuvaringComme nous l’avons vu en introduction l’anneau est généralement proposé aux femmes qui ne veulent pas avoir le soucis de prendre la pilule contraceptive tous les jours, ce qui, pour certaines d’entre elles, peut être une craie contrainte. Une ordonnance étant obligatoire à sa délivrance vous pouvez en parler à votre médecin gynécologue ou faire une demande de prescription en ligne sur le site de notre partenaire.

Lors de cette consultation votre médecin pourra vous faire une palpation au niveau de la poitrine (et éventuellement vous prescrire une mammographie et/ou un frottis en cas de doute). Cette consultation permet d’écarter l’ensemble des risques lié à la prise d’un contraceptif hormonal combiné (elle est la même pour une pilule du même type). Lors du renouvellement vous pourrez à nouveau être soumis à un examen ou un questionnaire de santé plus « léger ». Vous pouvez effectuer l’ensemble de ces démarches directement sur le site de notre partenaire agréé.

Ce moyen de contraception efficace (son taux d’efficacité théorique est de 99.7% (91% en conditions réelles), un des plus haut pour des conditions normales d’utilisation) se présente sous la forme d’une anneau d’aspect « plastique » de 5 cm de diamètre et de 4mm d’épaisseur. La matière est le copolymère d’éthylène-acétate de vinyle, il ne contient pas de latex. Vous pouvez acheter Nuvaring en boite de 1 ou 3 anneaux (dans ce cas vous aurez une protection valable pour 3 mois). Chaque anneau est conditionné et conservé dans un sachet opaque hermétique et stérile. Vous pouvez conserver un anneau dans son sachet pendant 1 an maximum.

Comment fonctionne l’anneau vaginal Nuvaring ?

Comment fonctionne l'anneau contraceptif Nuvaring ?Vous l’avez compris, l’anneau vaginal n’a rien à voir avec la pilule contraceptive.

Même s’il contient les mêmes hormones, le mode d’administration est complètement différent. L’anneau va agir en créant un cycle artificiel. Il va « faire croire » à votre corps que vous êtes enceinte pour éviter les ovulations et la possibilité de nidation d’un ovule fécondé sur l’endomètre.

L’anneau Nuvaring diffuse ses deux hormones (Ethinylestradiol & Etonogestrel) à travers les parois de votre vagin. Cette diffusion va avoir comme conséquences:

  • Empêcher le développement de l’endomètre (paroi utérine) pour éviter qu’un ovule puisse nidifier.
  • Empêcher l’ovulation.
  • Épaissir la densité de la glaire cervicale (substance d’aspect blanchâtre sécrétée au niveau du col de l’utérus) qui va, de ce fait, bloquer la progression des spermatozoïdes et les empêcher de passer dans l’utérus, endroit où la fécondation doit avoir lieu.

Ce cycle artificiel entrainera à la fin, lors du retrait de l’anneau, des saignements qui peuvent s’apparenter à des règles « classiques » mais qui sont en fait des hémorragies de privation.

Les avantages et inconvénients:

Ce moyen de contraception possède, comme tous les autres, des avantages et des inconvénients. Ils sont à prendre en compte lors de votre choix de contraceptif. Parlez en également avec votre médecin, il sera à même de vous conseiller parfaitement selon votre situation personnelle.

Les avantages de Nuvaring:

Vous l’avez déjà lu, et c’est sans doute l’un de ses avantages principaux, l’anneau contraceptif Nuvaring est un moyen qui ne nécessite pas d’attention particulière (comme la prise d’une pilule par exemple). Impossible d’oublier de le prendre. Il est très discret, totalement imperceptible par les 2 personnes lors d’un rapport sexuel. Il est efficace immédiatement (dès le lendemain de sa pose) et permet un retour rapide à la fécondité en cas de retrait. Il peut être utilisé après une fausse couche ou un avortement. Enfin, mais cela va sans dire, c’est un moyen de contraception efficace puisque le taux réel est de 91% en utilisation normale (99.7% en taux théorique).

Les inconvénients de Nuvaring:

Comme tous les systèmes de contraception hormonaux combinés, l’utilisation de l’anneau contraceptif Nuvaring implique quelques inconvénients, dont le principal est le risque de complications (vous pouvez consulter la rubrique « Contre indications » plus bas). Dans certains cas les femmes peuvent ressentir une gêne lors des rapports sexuels (cas rare). Comme les pilules combinées l’anneau créé un cycle menstruel artificiel (sans incidence sur la santé) se terminant par des saignements. Ce moyen de contraception est assez jeune (une vingtaine d’années) les études sur le long terme ne sont pas encore disponibles. Enfin la composition de l’anneau, en particulier le copolymère d’éthylène-acétate de vinyle pose un problème environnemental vu que ce composé est aujourd’hui difficilement recyclable.

Posologie et Mode d’emploi:

La posologie de l’anneau contraceptif Nuvaring est extrêmement simple. Une fois inséré dans votre vagin (voir la procédure ci-dessous) l’anneau va rester en place pendant 3 semaines consécutives. aucune autre intervention de votre part n’est requise. Au bout de 3 semaines vous retirez l’anneau pendant 1 semaine (période durant laquelle vos « règles » (hémorragies de privation) vont apparaître). Au bout de cette semaine, vous insérez un nouvel anneau et c’est reparti pour 3 semaines… Et ainsi de suite.

Comment utilisez Nuvaring ? Mode d’emploi:

Contrairement à la posologie qui est très simple, l’utilisation (insertion et retrait) de l’anneau contraceptif Nuvaring est un peu plus compliqué qu’un moyen de contraception classique comme la pilule par exemple. Ceci dit, son utilisation n’est pas insurmontable. Il suffit de prendre quelques précautions et de suivre la marche pour au final arriver à mettre en place et retirer l’anneau de façon normale. Au bout de quelques essais indispensables, vous aurez compris le fonctionnement et l’utilisation sera très facile.

Insertion de l’anneau:

En images:
Comment insérer l'anneau Nuvaring dans mon vagin ?

Après vous être lavé les mains et extrait l’anneau de son sachet hermétique (gardez le sachet), mettez vous dans l’une des 3 positions décrites ci-dessus: Allongée sur votre lit, assise sur un tabouret ou debout avec un pied sur le tabouret. Pincer l’anneau entre votre index et votre pouce pour lui faire prendre une forme oblongue (allongée) et enfoncez le dans votre vagin. N’hésitez pas à pousser l’anneau le plus loin possible, en effet plus il sera près du col de l’utérus moins il vous gênera. La position finale de l’anneau n’a aucune importance quant à l’activité de contraception. C’est surtout une question de confort.

Une fois en place:

L'anneau une fis en place dans le vaginUne fois l’anneau en place vous devez le laisser pendant 3 semaines consécutives.

Vous pouvez vérifier sa position (après un rapport sexuel par exemple ou une séance de sport intense ou aquatique) ou le réajuster si vous sentez une gêne.

La position de l’anneau n’est pas importante: L’action contraceptive est assurée.

Il se peut que votre anneau soit expulsé, dans ce cas, pas de panique, rincer l’anneau à l’eau claire (froide ou tiède mais n’utilisez pas d’eau chaude) et réinsérez le immédiatement.

Retrait de l’anneau:

Retrait de l'anneau contraceptif vaginal NuvaringAu bout de 3 semaines consécutives il faut procéder au retrait de votre anneau vaginal. Il faut effectuer ce retrait toujours le même jour et si possible à la même heure. Vous pouvez, par exemple, mettre en place une alarme sur votre téléphone portable pour vous le rappeler. Si vous aviez inséré votre anneau le jeudi en fin de journée il faudra le retirer 3 semaines plus tard le jeudi en fin de journée. Pour procéder au retrait de votre anneau dans de bonnes conditions voici comment faire:

Après vous être lavé les mains, insérez vos doigts dans votre vagin et pincez l’anneau entre votre pouce et index ou essayez de crocheter l’anneau avec votre index pour le faire sortir en le faisant glisser le long des parois de votre vagin. Une fois l’anneau retiré ne le jeter pas à la poubelle. Mettez le dans son sachet hermétique (que vous aurez précieusement gardé) avant de le mettre à la poubelle ou apportez le chez votre pharmacien si celui-ci possède un moyen de recyclage des médicaments dans son officine.

La période d’arrêt de 7 jours:

Une fois l’anneau retiré, commence alors la période d’arrêt de 7 jours durant laquelle vous n’aurez pas d’anneau dans votre vagin. La protection contraceptive est toujours assurée grâce aux hormones qui ont été diffusées pendant les 3 semaines précédentes. Au bout du 2 ou 3ème jour de retrait vous allez voir apparaître les premiers saignements, ils correspondent aux hémorragies de privation. Ces « fausses » règles sont dues au fait que l’anneau à créer un cycle artificiel. Les saignements peuvent perdurer quelques jours après la fin de la période d’arrêt des 7 jours.

Mise en place d’un nouvel anneau:

Insérez un nouvel anneau le 8ème jour (le même jour que celui du retrait). Il est important de bien respecter ce délais de 7 jour d’arrêt et reprise le 8ème jour. Vous devez impérativement insérer un nouvel anneau le 8ème jour même si les saignements persistent. Dans le cas contraire votre protection contraceptive serait remise en cause. Si vous insérez votre anneau entre le 9ème et 12ème jour vous devez utiliser un préservatif car l’anneau ne sera efficace qu’au bout de 7 jours.

L’utilisation de Nuvaring en vidéo:

Parfois une vidéo vaut mieux que de longs discours. Regardez cette vidéo qui vous explique le principe et le mode d’emploi de l’anneau contraceptif Nuvaring. La vidéo est en anglais mais elle est parfaitement compréhensible par tout le monde.

Quand puis-je utiliser Nuvaring pour la première fois ?

Selon votre situation vous devez suivre ces recommandations pour pouvoir utiliser l’anneau contraceptif vaginal de façon optimale pour être sûre d’être bien protégée.

Vous n’utilisiez pas de contraceptif auparavant:

Si vous n’utilisiez pas de contraceptif auparavant et que Nuvaring est votre premier moyen, c’est très simple il suffit d’insérer l’anneau dans votre vagin le premier jour de vos règles.

ATTENTION ! Si vous avez réalisé l’insertion de votre anneau un autre jour que le premier jour de vos règles son efficacité n’est pas optimale. Dans ce cas vous devez, en complément, utiliser un moyen contraceptif mécanique tel que le préservatif par exemple, et ce pendant une durée de 7 jours complets.

Vous preniez un contraceptif hormonal combiné:

Si vous preniez un moyen de contraception hormonal combiné comme une pilule par exemple, vous devez procéder à l’insertion de l’anneau le jour de reprise de votre contraceptif (pour une pilule: le jour de prise du 1er comprimé). Il faut réaliser cette insertion au plus tard le lendemain de ce jour.

Vous preniez un contraceptif progestatif:

Si votre moyen de contraception était un DIU (Dispositif Intra Utérin) hormonal, une pilule progestative, un implant ou une injection de progestatif suivez cette procédure:

  • Pour une pilule progestative: Vous pouvez insérer l’anneau Nuvaring à n’importe quel moment de votre cycle.
  • Pour des progestatifs injectables: Insérer l’anneau Nuvaring le jour prévu pour l’injection suivante.
  • Pour un DIU ou un implant: Insérer l’anneau Nuvaring le jour de retrait de l’ancien dispositif.

ATTENTION ! Dans les 3 cas, il est fortement conseillé d’utiliser un moyen de contraception supplémentaire (préservatif) pendant une durée de 7 jours entiers.

Vous souhaitez utiliser Nuvaring après un avortement:

Une image de NuvaringSi votre interruption volontaire de grossesse à eu lieu lors du premier trimestre de gestation vous pouvez alors utiliser l’anneau contraceptif vaginal immédiatement. Vous pouvez également réaliser l’insertion lors du premier jour de vos règles. Il est tout de même conseillé d’utiliser un préservatif pendant une durée de 7 jours le temps que les hormones fassent leur effet.

Si votre IVG a eu lieu lors du deuxième trimestre de votre grossesse l’insertion de l’anneau contraceptif ne doit se faire qu’entre le 21ème et 28ème jour de votre cycle menstruel. Cela est du aux risques importants de thrombose (caillot sanguin) à cette période. Vous pouvez consulter votre médecin traitant ou gynécologue qui pourra vous donner toutes les informations nécessaires. Cela étant dit, encore une fois, nous vous conseillons d’utiliser un préservatif lors de vos rapports sexuels pour être sûre d’être protégée d’une nouvelle grossesse non désirée.

Vous souhaitez utiliser Nuvaring après un accouchement:

La procédure à suivre, si vous souhaitez utiliser un anneau vaginal contraceptif après un accouchement, est la même que celle d’un IVG ayant eu lieu au deuxième trimestre de grossesse (voir ci-dessus). Attention toutefois, il est interdit d’utiliser un anneau contraceptif si vous allaitez.

Est-ce que je peux être allergique à l’anneau Nuvaring ?

Si vous êtes allergique à l’un des composants de l’anneau, consultez votre médecin. Voici la liste des composants de Nuvaring

  • Ethinylestradiol
  • Etonogestrel
  • Copolymère d’éthylène-acétate de vinyle
  • Vinyle acétate
  • Stéarate de magnésium (E572)

Est-ce que je peux acheter Nuvaring sans ordonnance ?

L’anneau contraceptif Nuvaring ne vous sera délivré que sur ordonnance. Grâce à notre pharmacie partenaire vous pouvez obtenir une ordonnance en ligne gratuite en répondant à un questionnaire de santé. Celui-ci sera analysé par un médecin agréé qui prendra la décision finale de vous délivrer (ou non) une ordonnance qui vous permettra de passer commande directement. Dans le cas où ce médecin déciderait de ne pas vous délivrer une ordonnance pour Nuvaring, il prendra contact avec vous pour vous conseiller un autre moyen de contraception adapté à votre cas précis.

Acheter Nuvaring en ligne

Effets secondaires indésirables et contre indications:

Comme tous les médicaments et en particulier ceux composés d’hormones, l’anneau vaginal contraceptif Nuvaring possède quelques effets secondaires indésirables et des contre indications.

Les effets secondaires indésirables de Nuvaring:

Les effets secondaires sont classés en 3 catégories: les fréquents (observés chez 1 à 10 femmes sur 100), les peu fréquents (observés chez 1 à 10 femmes sur 1.000) et les très rares (observés chez 1 à 10 femmes sur 10.000). Notez toutefois que ces effets n’apparaissent pas chez toutes les utilisatrices de l’anneau contraceptif (même ceux classés dans « les fréquents »).

Effets secondaires fréquents:

  • Poussée d’acné.
  • Pertes vaginales.
  • Vaginites.
  • Absence de règles.
  • Prise de poids.
  • Douleurs dans les seins et/ou le bas ventre.
  • Dépression.
  • Nausées.
  • Candidose, mycoses vaginales.
  • Maux de tête, migraine.
  • Expulsion de l’anneau.

Effets secondaires peu fréquents:

  • Sécheresse vaginale.
  • Malaise vagal.
  • Polypes cervicaux.
  • Asthénie.
  • Ectropion du col de l’utérus.
  • Saignements lors de rapports sexuels.
  • Irritabilité.
  • Dyspareunie (gêne lors de rapport).
  • Rupture de l’anneau.
  • Fibroadénomes mammaires.
  • Œdèmes.
  • Cervicite.
  • Crampes utérines.
  • Douleurs vaginales.
  • Fatigue et irritabilité.
  • Infection urinaire.
  • Mycoses diverses.
  • Aménorrhée.
  • Crampes musculaires.
  • Eczéma.
  • Chute de cheveux.
  • Brûlures d’estomac.
  • Vomissements.
  • Hirsutisme (hyper pilosité).
  • Allergies cutanées (tâches brunes sur la peau).
  • Constipation.
  • Asthme, difficulté à respirer.

Effets secondaires rares:

  • Trouble fonctionnel du pénis du partenaire.
  • Galactorrhée (écoulement de lait du mamelon).
  • Urticaire.


L’anneau contraceptif vaginal Nuvaring est spécialement conçu pour libérer une dose quotidienne d’hormone dans le sang. Il n’y a donc pas de possibilité de surdosage. Cependant, chez certaines jeunes filles, celles utilisant ce mode de contraception pour la première fois, le fait de recevoir des hormones peut entrainer des vomissements, des nausées et dans certains cas rares des hémorragies vaginales. Il faut, dans ces cas, consulter votre médecin si les symptômes persistent.

Les contre indications de Nuvaring:

Risques et contre indications pour l'anneau NuvaringToutes les femmes ne peuvent pas utiliser ce moyen de contraception. L’anneau vaginal Nuvaring est un contraceptif combiné (il renferme 2 hormones). De ce fait il existe des contre indications, qui sont pour la plupart identiques à celles observées pour les pilules combinées vu que les principes actifs sont les mêmes (ou du moins de la même famille). C’est pour cette raison que l’anneau Nuvaring n’est disponible que sur ordonnance. Un médecin (généraliste ou gynécologue) pourra, après un examen approfondi et une connaissance de vos antécédents personnels et familiaux, décider de vous délivrer une prescription médicale pour pouvoir acheter l’anneau Nuvaring. Notre partenaire vous permet d’obtenir cette ordonnance grâce à une consultation en ligne réalisée par un médecin agréé. C’est pour cela que nous listons ci-dessous les pathologies ou situations dans lesquelles vous ne devez pas utiliser ce moyen contraceptif. Si vous êtes dans l’une de ces situations, contactez votre médecin pour qu’il vous prescrive un autre contraceptif.

L’utilisation de Nuvaring est contre indiquée dans les cas suivants:

  • Vous fumez et avez plus de 35 ans.
  • Présence ou antécédents de thrombose veineuse (avec ou sans embolie pulmonaire).
  • Présence ou antécédents de thrombose artérielle (AVC, infarctus du myocarde).
  • Présence ou antécédents de prodromes d’une thrombose (accident ischémique transitoire, angine de poitrine).
  • Résistance à la protéine Activée C (APC).
  • Déficience en antithrombine III, Protéine C ou S, Hyperhomocystéinémie.
  • Diabète sucré avec atteintes vasculaires.
  • Antécédents de maladies hépatiques graves.
  • Affections malignes des organes génitaux ou des seins.
  • Hémorragies vaginales non diagnostiquées.
  • Vous allaitez.
  • Vous êtes enceinte.
  • Vous avez accouché depuis moins de 4 semaines.
  • Vous allez être immobilisée (opération chirurgicale…).
  • Affection du pancréas.
  • Affection de la vésicule biliaire.
  • Hypersensibilité à l’un des composants.


Si vous êtes dans l’une de ces situations, comme dit précédemment, il faut impérativement ne pas utiliser l’anneau contraceptif et prendre rendez-vous pour une consultation avec votre médecin traitant ou votre gynécologue pour un examen approfondi afin de déterminer ensemble quel moyen contraceptif est le plus adapté à votre situation. Si vous commandez un anneau vaginal en ligne sur le site de notre partenaire, prenez le temps de répondre correctement à toutes les questions qui vous seront posées. Ce questionnaire permet à un médecin d’évaluer si l’utilisation de Nuvaring est bien adaptée à votre physiologie.

Si vous n’êtes pas actuellement dans l’une de ces situations mais que, une fois l’anneau inséré, vous savez que vous allez y être, par exemple si vous devez vous faire opérer prochainement, ou si vous ressentez l’un de ces symptômes, vous devez obligatoirement arrêter l’utilisation de l’anneau en le retirant de votre vagin et en utilisant un autre moyen de contraception (comme le préservatif par exemple).

Mises en garde et précautions particulières d’emploi:

En présence de l’une des situations ou facteurs cités ci-dessus, il faut faire une évaluation pour chaque femme individuellement des bénéfices de l’utilisation de l’anneau Nuvaring par rapport aux risques possibles. Cette évaluation peut se faire lors d’une consultation chez votre professionnel de santé. L’ensemble des données présentées dans les contre indications proviennent d’administration des hormones par voie orale (pilule combinée). Il n’existe pas, à l’heure actuelle, d’étude et de données concernant l’administration d’hormones par voie vaginales. Cependant les avertissements sont considérés comme applicables lors d’une utilisation d’un anneau vaginal Nuvaring.

Troubles circulatoires:

  • L’utilisation de contraceptifs hormonaux a été associée à l’apparition de thromboses veineuses (thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire) et de thromboses artérielles et des complications y associées avec, parfois, une issue fatale.
  • De façon extrêmement rare, une thrombose a été rapportée dans d’autres vaisseaux sanguins, par exemple dans des veines et artères hépatiques, mésentériques, rénales, cérébrales ou rétiniennes, chez des utilisatrices de contraceptif oraux combinés. Il n’y a pas de consensus quant au lien entre l’apparition de ces événements et l’utilisation de contraceptif oraux combinés.
  • L’utilisation de tous les contraceptifs oraux combinés est associé à un risque augmenté d’affections thrombo-emboliques veineuses (TEV) en comparaison du risque en cas de non-utilisation de contraceptif oraux combinés. Ce risque augmenté est moindre que le risque de thrombo-emboliques veineuses associé à la grossesse, qui est estimé à 60 par 100.000 années de grossesse. La thrombo-embolique veineuse est fatale dans 1 à 2 % des cas. On ne sait pas comment Nuvaring influence le risque de TVE en comparaison des autres contraceptif oraux combinés.
  • Les symptômes de thrombose veineuse ou artérielle peuvent être les suivants: douleur et/ou gonflement d’une des jambes; douleur thoracique sévère et soudaine, irradiant ou non dans le bras gauche; dyspnée soudaine; accès soudain de toux; céphalée inhabituelle, sévère et prolongée; perte soudaine, partielle ou complète de la vision, diplopie, difficultés d’articulation ou aphasie, vertiges, collapsus avec ou sans crise focale, faiblesse ou engourdissement net affectant un côté ou une partie du corps, troubles moteurs, abdomen « aigu ».
  • Une augmentation de la fréquence ou de la sévérité d’une migraine (ce qui peut être un prodrome d’accident vasculaire cérébral) peut constituer un motif d’arrêt immédiat de l’utilisation de NuvaRing.
  • Chez les utilisatrices de contraceptifs oraux combinés, le risque de thrombo-embolie veineuse augmente avec:
    – l’âge.
    – une anamnèse familiale positive (p.ex. une thrombo-embolie veineuse chez un membre de la famille du premier degré à un âge relativement jeune). Si une prédisposition héréditaire est suspectée, il faut envoyer la femme chez un spécialiste pour avis avant de décider de tout utilisation d’une contraception hormonale.
    – une immobilisation prolongée, une chirurgie lourde, toute chirurgie des membres inférieurs ou un traumatisme important majeur. Dans ces situations, il est conseillé d’arrêter l’utilisation de Nuvaring (en cas de chirurgie programmée, au moins 4 semaines à l’avance) et de ne pas la reprendre moins de deux semaines après la remobilisation complète.
    – l’obésité (indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m²).
    – et peut-être aussi avec la présence d’une thrombophlébite superficielle et de varices. Il n’existe pas de consensus sur le rôle possible de ces affections dans l’étiologie de la thrombose veineuse.
  • Le risque de complications thrombo-emboliques artérielles augmente avec:
    – l’âge.
    – le fait de fumer (le risque augmente encore avec le tabagisme et l’augmentation en âge, en particulier chez les femmes de plus de 35 ans).
    – la dyslipoprotéinémie.
    – l’obésité (indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m²).
    – l’hypertension.
    – les valvulopathies cardiaques.
    – la fibrillation auriculaire.
    – une anamnèse familiale positive (une thrombo-embolie artérielle chez un membre de la famille du premier degré à un âge relativement jeune). Si une prédisposition héréditaire est suspectée, il faut envoyer la femme chez un spécialiste pour avis avant de décider de toute utilisation d’ une contraception hormonale.
  • Il faut prendre en considération le risque augmenté de thrombo-embolie dans le post-partum (pour des informations sur «Grossesse et allaitement»
  • Les facteurs biochimiques susceptibles d’indiquer une prédisposition héréditaire ou acquise à la thrombose veineuse ou artérielle sont une résistance à la
    protéine C activée (APC), une hyperhomocystéinémie, un déficit en antithrombine III, un déficit en protéine C, un déficit en protéine S, des anticorps antiphospholipides (anticorps anticardiolipine, anticoagulant lupique).
  • Les utilisatrices de contraceptifs oraux combinés doivent être spécialement averties qu’elles doivent consulter leur médecin en cas de symptômes possibles de thrombose. En cas de thrombose suspectée ou confirmée, l’utilisation du contraceptifs oraux combinés doit être arrêtée. Une autre méthode contraceptive adéquate doit être instaurée à cause de la tératogénéicité du traitement anticoagulant (coumarines).
  • D’autres affections qui ont été associées à des accidents circulatoires indésirables sont: le diabète sucré, le lupus érythémateux disséminé, le syndrome hémolytique et urémique, l’iléite inflammatoire chronique (p.ex. la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse).

Tumeurs:

  • Une augmentation du risque de cancer du col chez les femmes utilisant des contraceptifs oraux combinés depuis longtemps a été rapportée dans quelques études épidémiologiques, mais il persiste une controverse quant à l’attribution de cette observation aux conséquences du comportement sexuel ou à d’autres facteurs tels la présence du Papilloma Virus humain (HPV).
  • Une méta-analyse portant sur 54 études épidémiologiques a rapporté qu’il y a un risque relatif légèrement augmenté (RR = 1,24) de diagnostiquer un cancer du
    sein chez les femmes qui utilisent un contraceptif oral combiné. Le risque supplémentaire disparaît progressivement au cours des 10 ans suivant l’arrêt de l’utilisation d’un contraceptif oral combiné. Comme le cancer du sein est rare chez les femmes de moins de 40 ans, le nombre supplémentaire de diagnostics de cancer du sein chez les femmes qui utilisent ou qui ont utilisé un contraceptif oral combiné dans un passé récent est faible par rapport au risque total de cancer du sein. Les cancers du sein diagnostiqués chez les femmes ayant jamais utilisé un contraceptif oral combiné ont tendance à être moins avancés cliniquement que les cancers diagnostiqués chez les femmes n’ayant jamais utilisé de contraceptifs oraux combinés. Le type de risque supplémentaire observé peut être dû à un diagnostic plus précoce du cancer du sein chez les utilisatrices de contraceptifs oraux combinés, aux effets biologiques des contraceptifs oraux combinés ou à une combinaison des deux.
  • Dans de rares cas, des tumeurs hépatiques bénignes et plus rarement encore, des tumeurs hépatiques malignes ont été rapportées chez les utilisatrices de contraceptifs oraux combinés. Dans des cas isolés, ces tumeurs ont provoqué des hémorragies intra-abdominales constituant une menace vitale. C’est pourquoi il faut envisager la possibilité d’une tumeur hépatique dans le diagnostic différentiel en cas de sévère douleur abdominale haute, d’augmentation du volume du foie ou de signes d’une hémorragie intra-abdominale chez des femmes utilisant NuvaRing.

Autres maladies:

  • Bien que de légères augmentations de la tension artérielle aient été rapportées chez de nombreuses femmes utilisant des contraceptifs hormonaux, des augmentations cliniquement significatives sont rares. Un lien définitif entre l’utilisation de contraceptifs hormonaux et une hypertension clinique n’a pas été établi. Toutefois, si une hypertension cliniquement significative prolongée apparaît au cours de l’utilisation de NuvaRing, il est prudent que le médecin arrête l’utilisation de l’anneau et traite l’hypertension. Pour autant que ce soit adéquat, l’utilisation de NuvaRing peut être reprise si la tension artérielle se normalise sous traitement antihypertenseur.
  • Les femmes présentant une hypertriglycéridémie ou ayant des antécédents familiaux d’hypertriglycéridémie peuvent avoir un risque augmenté de pancréatite lorsqu’elles utilisent de contraceptifs hormonaux.
  • Des troubles aigus ou chroniques de la fonction hépatique peuvent nécessiter l’interruption de l’utilisation de NuvaRing jusqu’à ce que les paramètres de la fonction hépatique soient redevenus normaux. En cas de récidive d’un ictère cholestatique et/ou d’un prurit dû à une cholestase survenu pour la première fois au cours d’une grossesse ou pendant une utilisation antérieure de stéroïdes sexuels, on doit arrêter l’utilisation de l’anneau.
  • L’apparition ou l’aggravation des situations suivantes ont été rapportées aussi bien pendant la grossesse que pendant l’utilisation de contraceptifs hormonaux, mais il n’y a pas de preuve formelle d’un lien avec leur utilisation: ictère et/ou prurit dû à une cholestase, lithiase biliaire, porphyrie, lupus érythémateux disséminé, syndrome hémolytique et urémique, chorée de Sydenham, herpès gravidique, perte de l’audition liée à l’otosclérose.
  • On a rapporté une aggravation de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse associée à l’utilisation de contraceptifs hormonaux combinés.
  • Bien que les œstrogènes et les progestatifs puissent exercer un effet sur la résistance périphérique à l’insuline et sur la tolérance au glucose, rien n’indique qu’il soit nécessaire de modifier le régime thérapeutique des femmes diabétiques utilisant une contraception hormonale. Les femmes diabétiques doivent cependant être attentivement surveillées, en particulier au début de l’utilisation de NuvaRing.
  • Un chloasma peut survenir occasionnellement, en particulier chez les femmes ayant des antécédents de chloasma gravidique. Les femmes ayant une prédisposition au chloasma doivent éviter de s’exposer au soleil ou aux rayons ultraviolets lorsqu’elles utilisent NuvaRing.
  • Pendant l’utilisation de NuvaRing, les femmes peuvent occasionnellement développer une vaginite. Il n’y a pas d’indication que l’efficacité de NuvaRing soit affectée par le traitement de la vaginite ni que l’utilisation de NuvaRing affecte le traitement de la vaginite.
  • Si une femme souffre d’une des affections suivantes, elle peut ne pas être à même de placer correctement NuvaRing ou elle peut perdre l’anneau: prolapsus du col utérin, cystocèle et/ou rectocèle, constipation sévère ou chronique.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces mises en garde ainsi que le mode d’emploi dans le fichier .pdf consacré à l’anneau Nuvaring et téléchargeable ici.

Les interactions avec d’autres médicaments:

Quelles sont les interactions médicamenteuses avec Nuvaring ?Nous vous conseillons de toujours indiquer à votre médecin la liste des médicaments que vous prenez régulièrement. Mais également indiquer à un médecin qui vous délivre une ordonnance pour un traitement qui ne concerne pas la contraception que vous utilisez un anneau contraceptif.

L’utilisation de stéroïdes contraceptifs peut influencer les résultats de certains tests de laboratoire, tels que les paramètres biochimiques des fonctions hépatique, thyroïdienne, surrénalienne et rénale, les taux plasmatiques des protéines porteuses (comme par exemple, la globuline liant les corticostéroïdes et la globuline liant les hormones sexuelles), les fractions lipides / lipoprotéines, les paramètres du métabolisme des hydrates de carbone et les paramètres de la coagulation et de la fibrinolyse. Les variations restent en général dans les limites normales de laboratoire.

Des interactions entre des contraceptifs hormonaux et d’autres médicaments peuvent induire des hémorragies de rupture ou un échec contraceptif. Les interactions suivantes ont été rapportées dans la littérature: Métabolisme hépatique: des interactions peuvent se produire avec des médicaments qui induisent les enzymes microsomiaux, ce qui peut résulter en une augmentation de la clairance des hormones sexuelles (p.ex. la phenytoïne, le phénobarbital, la primidone, la carbamazépine et peut-être aussi l’oxcarbazepine, le topiramate, le felbamate, le ritonavir, la griseofulvine et les produits contenant du Millepertuis).

Interférence avec le cycle entéro-hépatique: quelques rapports cliniques suggèrent que le cycle entéro-hépatique des oestrogènes peut diminuer quand certains antibiotiques (p.ex. les pénicillines, les tétracyclines) sont utilisés, ce qui peut réduire les concentrations d’ethinylestradiol.

Les femmes qui suivent un traitement avec un de ces médicaments doivent utiliser temporairement une méthode de barrière en plus de NuvaRing ou choisir une autre méthode de contraception. En cas d’utilisation de médicaments inducteurs des enzymes microsomiaux, la méthode de barrière doit être utilisée pendant la durée de l’administration du médicament concomitant et pendant les 28 jours qui suivent son arrêt. Les femmes sous traitement avec des antibiotiques (à l’exception de la rifampicine et de la griséofulvine) doivent utiliser la méthode de barrière pendant les 7 jours qui suivent son arrêt. Si l’administration du médicament concomitant dépasse les 3 semaines du cycle d’utilisation de l’anneau, l’anneau suivant doit être mis en place immédiatement sans respecter d’intervalle sans anneau.

Sur base des données pharmacocinétiques, il est improbable que les antimycotiques administrés par voie vaginale et les spermicides influencent l’efficacité contraceptive et la sécurité de NuvaRing.

Acheter Nuvaring en ligne

Questions fréquemment posées à propos de Nuvaring:

Questions posées (FAQ) à propos de Nuvaring ?Vous trouverez ci-dessous un sélection des questions les plus fréquemment posées par les femmes à propos de Nuvaring. Ces questions (et les réponses qui les accompagnent) nous ont été transmises par le laboratoire fabriquant de l’anneau (Laboratoire Merck).

Que faire si l’anneau se casse ?

Une rupture de l’anneau est extrêmement rare. Elle peut cependant arriver. Dans ce cas de figure précis il faut retirer l’anneau dès que possible et le remplacer par un nouveau. Nous vous conseillons d’utiliser un moyen contraceptif mécanique (préservatif ou autre) pendant une durée de 7 jours pour être sûre d’être parfaitement protégée pendant vos rapports sexuels.

Que faire si l’anneau est expulsé hors de mon vagin ?

Il est possible que dans certaines conditions l’anneau puisse être expulsé de votre vagin (par exemple lors d’une pratique sportive intense, ou lors d’un retrait de tampon hygiénique ou autre). Dans ce cas il y a 2 possibilités:

  • La durée hors du vagin est inférieure à 3 heures: L’efficacité contraceptive de l’anneau est toujours active. Rincez l’anneau à l’eau froid ou tiède (ne pas utiliser d’eau chaude) et remettez le dispositif en place.
  • La durée hors du vagin est supérieure à 3 heures: Si l’expulsion a eu lieu pendant les 2 premières semaines l’efficacité contraceptive de l’anneau peut être amoindrie, remettez l’anneau en place (après l’avoir passé sous l’eau) et utilisez un moyen de contraception supplémentaire (préservatif) pendant une durée de 7 jours. Si l’expulsion a eu lieu durant le 3ème semaine il faut jeter l’anneau. Vous pouvez insérer un nouvel anneau sans respecter la période d’arrêt de 7 jours, vous n’aurez pas d’hémorragies de privation (règles) mais quelques saignements (spottings). Vous pouvez également ne pas remettre d’anneau et attendre. Il faudra impérativement que le nouvel anneau soit inséré 7 jours après l’expulsion.

Que faire si j’oublie de retirer l’anneau au bout des 3 semaines ?

Si vous avez oublié de retirer l’anneau au bout des 3 semaines habituelles il faut le retirer dès que vous vous en rendez compte. L’anneau Nuvaring diffuse ses principes actifs pendant une durée de 4 semaines. Son efficacité est donc assurée pendant cette durée. Par contre au bout de 4 semaines l’efficacité n’est plus assurée. Ceci dit, vous devriez voir apparaitre des saignements ce qui devrait vous alerter sur l’oubli de retrait de votre dispositif.

Que faire si j’oublie de remettre l’anneau après l’arrêt de 7 jours ?

Si vous avez oublié de remettre en place un nouvel anneau le 8ème jour après le retrait du précédent il faut mettre votre anneau en place dès que possible. Toutefois nous vous conseillons alorts d’utiliser un autre moyen de contraception (comme un préservatif) pendant une durée minimum de 7 jours.

Est-il possible d’utiliser un tampon en même temps que l’anneau ?

Questions sur l'anneau vaginalIl n’y a aucune contre indication à l’utilisation d’un tampon hygiénique en même temps que l’anneau contraceptif Nuvaring. Aucune altération des principes actifs ni du mode de diffusion à travers les parois vaginales. Cependant, il peut arriver que l’anneau soit expulsé lors du retrait de votre tampon. Dans ce cas suivez la procédure simple vu ci-dessus.

Est-il possible d’avancer ou retarder ses règles avec Nuvaring ?

Il est possible d’avancer la date des hémorragies de privation en raccourcissant la période d’arrêt. Si vous insérez un nouvel anneau au bout de 4 jours d’arrêt (au lieu des 7 habituels). Vos prochaines règles seront avancées de 7-4 = 3 jours.
Vous pouvez également retarder de façon exceptionnelle l’arrivée de vos règles en insérant un nouvel anneau immédiatement après le retrait du précédent sans respecter la période d’arrêt de 7 jours. Vous n’aurez pas de règles pendant une durée de 6 semaines (3+3). Il peut cependant arriver quelques saignements (spottings) durant les 3 dernières semaines.

Y a-t-il forcément des saignements pendant la période d’arrêt ?

Il n’y a pas toujours de saignements pendant la période d’arrêt de 7 jours. Vous devez quoi qu’il arrive remettre un anneau en place le 8ème jour. Attention si vous n’observez pas de saignements 2 fis de suite il faut alors réaliser un test de grossesse et/ou prendre rendez-vous avec votre médecin.

Y a-t-il un risque si je retire l’anneau avant un rapport sexuel ?

En cas de gêne pendant le rapport sexuel vous pouvez tout à fait retirer votre anneau. Il faut simplement le remettre en place après l’avoir rincer sous l’eau dans un délai de 3 heures maximum pour que son efficacité contraceptive ne soit pas altérée.

Comment bien conserver mon anneau ?

Vous devez conserver Nuvaring dans son emballage d’origine. N’ouvrez le sachet hermétique que lorsque vous allez utiliser l’anneau, pas avant. Ne conservez et n’utilisez pas un anneau dont la date de péremption (indiquée sur l’emballage) est dépassée. La conservation de l’anneau doit se faire entre une température de 2° à 30°. Mettez le dispositif hors de la portée des enfants.

Quel prix pour l’anneau Nuvaring et où l’acheter ?

Comment et où acheter Nuvaring en ligne ?Vous pouvez acheter l’anneau Nuvaring dans n’importe quelle pharmacie. Il vous suffit pour cela, comme nous l’avons vu auparavant, d’être en possession d’une ordonnance pour pouvoir vous procurer ce moyen contraceptif.

Vous pouvez également faire le choix d’acheter Nuvaring en ligne en toute sécurité en passant par une pharmacie agréée. Si vous ne disposez pas d’ordonnance vous pourrez en obtenir une entièrement gratuitement en répondant à un questionnaire de santé qui sera ensuite analysé par un médecin qui décidera de vous délivrer ou non cette ordonnance pour vous procurer Nuvaring.

Notre partenaire Treated.fr est une pharmacie agréée au niveau Européen. Une fois sur leur site vous pourrez obtenir une prescription pour commander l’anneau contraceptif. Vous serez ensuite livré à votre domicile dans un délais de 24 heures. Cette pharmacie est basée en Angleterre et possède toutes les autorisations et tous les agréments pour vendre les médicaments des plus grands laboratoires comme Novartis, Roche, Merck, Gsk, Pfizer, Bayer, Lilly et autres.

L’anneau Nuvaring est généralement vendu par lot de 3 (pour 3 mois de protection). Son prix est de 89€, soit un peu moins de 30€ à l’unité. En le commandant en ligne vous serez livré chez vous en 24 heures sans vous déplacer.

Acheter Nuvaring en ligne

Faites très attention sur internet. Vous pourrez, par exemple, trouver des sites qui vous promettent de vous vendre Nuvaring pas cher ou sans ordonnance. Sachez que la majorité de ces sites vendent des contrefaçons qui en plus d’être totalement inefficace en tant que contraceptif, peuvent être dangereux pour votre santé. Ne passez commande que sur un site qui possède toutes les accréditations obligatoires. Elles doivent être visibles dès votre arrivée sur le site (Sur le site de notre partenaire vous verrez le logo et le lien présent en haut à droite du site, et également tout en bas).

Les avis sur Nuvaring

Acheter Nuvaring (Anneau vaginal de contraception): Prix, Posologie, Avis
4.7 (93.04%) 23 votes