Boite de pilule Jasmine (Yasmin) à acheterLa pilule Jasmine (Yasmin) est une pilule contraceptive de quatrième génération disponible en France. Produit par les laboratoires pharmaceutiques Bayer, ce contraceptif féminin se présente sous la forme d’une plaquette de 21 cachets colorés en jaune pâle. Commercialisée depuis 2000, cette pilule affiche une efficacité de quasiment 100%.

Mais son champ d’action ne se limite pas seulement à la contraception puisqu’elle est également un traitement anti-acnéique particulièrement efficace et qu’elle peut être recommandée dans certains cas d’hypertension, de rétention d’eau ou de la prise de poids. Des atouts qui expliquent que la pilule Jasmine soit aujourd’hui si en vogue.

Acheter la pilule Jasmine en ligne

Pilule Jasmine: présentation du contraceptif

Pilule Jasmine (photo)La pilule Jasmine est un contraceptif oral de quatrième génération contenant deux hormones : un œstrogène, l’ethinyloestradiol et un progestatif, le drospirénone. Elle présente la particularité d’être minidosée (0,03 mg d’œstrogène) et monophasique. De fait, les 21 comprimés d’une plaquette contiennent une quantité identique d’œstrogène et de progestatif, ce qui explique qu’ils aient tous la même couleur.

Ce contraceptif interagit sur différents facteurs, en particulier en inhibant l’ovulation et en modifiant l’endomètre, tissu qui recouvre la paroi interne de l’utérus. De fait, il provoque des conditions défavorables à la nidification d’un embryon.

En outre, la molécule de drospirénone présente un profil pharmacologique présentant de nombreuses similitudes avec celui de l’hormone progestative naturelle de la femme, la progestérone. De fait, Jasmine a un léger effet diurétique et, contrairement à d’autres pilules, ne provoque donc pas de rétention d’eau. Une particularité qui explique certaines précautions puisque, en théorie, elle expose la patiente à une éventuelle augmentation du taux de potassium dans le sang.

Efficacité de ce contraceptif oral féminin

L’efficacité des pilules contraceptives est déterminée par l’indice de Pearl ou IP. Celui-ci prend en compte le nombre de grossesses non désirées par des femmes prenant un contraceptif donné dans des conditions normales d’utilisation sur une période de 12 mois. Plus cet indice est petit, plus son efficacité est grande.

En ce qui concerne la pilule Jasmine, l’indice de Pearl est de 0,09 contre 0,57 pour la moyenne des autres pilules. De fait, ce contraceptif féminin est l’un des plus efficaces actuellement sur le marché.

Avantages de la pilule Jasmine

Jasmine est un contraceptif féminin dont l’efficacité est proche de 100%, ce qui est déjà un avantage fort appréciable et rassurant pour les utilisatrices. Et pourtant, c’est loin d’être le seul. Stabilisation du cycle menstruel, diminution de la rétention d’eau, amélioration de la peau, gros plan sur les nombreux avantages de cette pilule.

Stabilisation du cycle menstruel

Avoir ses règles à date fixe, c’est un véritable confort de vie pour les femmes. La prise de Jasmine permet de stabiliser le cycle et de jouir d’une régularité qui facilite la vie des utilisatrices au quotidien.

Effet diurétique

Jusqu’à la troisième génération, les pilules avaient généralement un effet indésirable de taille, puisqu’elles provoquaient une rétention d ‘eau. Celle-ci se traduit par une plus grande accumulation de l’eau dans le corps et une moindre évacuation. Si ce phénomène peut être particulièrement désagréable, il n’évolue qu’en de très rares cas en œdème.

Ce problème va généralement de paire avec une autre rétention, mais de sel cette fois. Celui-ci est absorbé dans des proportions supérieures à la normale par les reins qui, pour compenser, retiennent également davantage d’eau. Un phénomène aux multiples conséquences selon les patientes. Les plus fréquentes sont une sensation de jambes lourdes, une poitrine douloureuse, des ballonnements, voire une surcharge pondérale.

Favorisant l’activité rénale et donc, a fortiori, l’évacuation de l’eau du corps, le contraceptif Jasmine offre un confort de vie plus important et fort apprécié des utilisatrices de cette pilule par rapport à d’autres.

Contre l’acné

Peau grasse et acné sont des soucis récurrents chez les femmes en âge de procréer. A l’origine de ces désagréments, un dérèglement hormonal qui se traduit par une élévation de la testostérone. Cette hormone masculine est en effet également produite par le corps féminin, mais en des proportions moindres que ces messieurs, bien évidemment. Lorsqu’une femme prend une pilule contraceptive contenant un progestatif androgénique, comprenez par là, un déviré de la testostérone, on constate donc une aggravation des problèmes de peau grasse ou d’acné.

A contrario, la pilule Jasmine ne contenant pas de progestatif androgénique, mais de la drospirénone, elle contribue à réduire l’acné. Ses effets ne se font toutefois pas ressentir immédiatement mais à moyen terme.

Limitation dans la prise de poids

Les utilisatrices de certaines pilules peuvent être amenées à être confrontées à un problème de prise de poids. Contrairement à celles-ci, Jasmine ne développe l’appétit et n’engendre de fait, aucune prise de poids directe. Sa composition aurait d’ailleurs plutôt tendance à favoriser le phénomène inverse.

Un avantage qui est loin d’être négligeable pour la plupart des femmes.

Contre l’hypertension

Jasmine contribue à favoriser l’élimination urinaire et à réduire les rétentions de sel et d’eau. Par ses actions, elle contribue à stabiliser le volume sanguin et à réduire le phénomène d’hypertension artérielle.
Cette propriété découle directement de la composition même de la pilule puisqu’elle contient de la progestérone qui, en situation physiologique normale, est un anti-minéralocorticoïde particulièrement efficace. En bloquant les récepteurs des minéralocorticoïdes, elle prévient les risques d’hypertension artérielle.

Réduction des symptômes menstruels

Dysménorrhées, tensions mammaires, jambes lourdes, de par ses actions diurétiques et anti-androgéniques, la pilule Jasmine contribue à réduire les symptômes liés aux règles et à accroître le confort de vie des femmes l’utilisant.

Pilule Jasmine : posologie et mode d’emploi

La pilule Jasmine se présente sous la forme d’une plaquette comprenant 21 comprimés de couleur jaune pâle. La prise de ce contraceptif féminin de type monophasique doit se faire tous les jours, en respectant l’ordre stipulé sur la plaquette, et ce, même si chaque comprimé a la même composition. Il est par ailleurs recommandé pour garantir son efficacité de la prendre à heure fixe, de préférence le matin au petit-déjeuner ou avant d’aller se coucher.

Respecter ces directives est la meilleure façon de proscrire tout risque d’erreur. Dans le cas contraire, il pourrait vous arriver de prendre deux comprimés dans la même journée, ce qui n’aurait pas de réel incidence sur votre santé ou, plus risqué, de l’oublier. Dans ce dernier cas, vous diminuez son efficacité et prenez le risque d’une grossesse non désirée.

Posologie

L’administration de Jasmine doit suivre un cycle de 28 jours comprenant:
une prise quotidienne d’un comprimé par jour à heure fixe, et ce, durant 21 jours
un temps d’arrêt de 7 jours qui déclenchera les hémorragies de privation. On parle d’hémorragies de privation et non de règles car ce contraceptif bloque l’ovulation et met en sommeil l’axe hypothalamus-hypophyse-ovaire. Il ne s’agit donc pas réellement de règles, même si cela en a l’apparence.

La prise du premier comprimé de la plaquette suivante de fait impérativement le 8ième jour, et ce, même si les hémorragies de privation se poursuivent. En effet, tout risque de grossesse non désirée est écarté durant le temps d’arrêt de sept jours, mais pas au-delà. D’où l’importance de bien respecter la date de reprise du contraceptif.

Si la prise habituelle de cette pilule se fait durant 21 jours consécutifs avec un temps d’arrêt de 7 jours, il est toutefois possible de repousser l’apparition de ce qui s’apparente à des règles. Pour cela, au lieu de stopper la prise le 22ième jour, il faut pour cela repartir directement sur une nouvelle prise de 21 jours avec une autre plaquette.
Ce sont ainsi 42 jours consécutifs de prise durant lesquels l’utilisatrice bénéficie d’une protection totale et d’une absence d’hémorragies de privation. En revanche, dès l’arrêt de la prise, le 43ième jour, elles réapparaîtront.

Il est également possible de réduire la période des 7 jours en prenant plus tôt la première pilule. A noter que la réduction du temps d’arrêt entre deux cycles peut induire comme conséquence une métrorragie, c’est-à-dire, des saignements plus abondants.

Changer de contraception pour la pilule Jasmine ?

L’administration de la pilule Jasmine en relais de n’importe quel autre contraceptif se fait sans grande difficulté :

  • S’il n’y pas eu de contraception hormonale le mois précédent, prendre le premier comprimé de la plaquette le premier jour des règles. Renouveler la prise durant 21 jours, à heure fixe et en respectant l’ordre de la plaquette.
  • Si vous preniez auparavant une pilule de seconde ou troisième génération, prendre le premier comprimé Jasmine le lendemain de l’arrêt de l’ancien contraceptif. Il n’y a donc pas d’obligation à marquer le temps d’arrêt des 7 jours. Si vous désirez tout de même le respecter, prendre le premier comprimé Jasmine le 8ième jour.
  • Si Jasmine vient en relais d’un anneau vaginal ou d’un patch transdermique, prendre le 1er comprimé le jour même du retrait.
  • Si vous preniez une pilule progestative: vous pouvez effectuer le changement à n’importe quel moment du cycle.
  • En relais d’une contraception progestative ou d’un système intra-utérin (SIU) avec un progestif, la prise de la pilule Jasmine peut se faire durant n’importe quelle période du cycle.
  • En cas de permutation avec système intra-utérin (SIU), la prise du 1er comprimé doit absolument intervenir le jour même du retrait.
  • Dans le cas d’injections progestatives chaque trimestre, la prise du nouveau contraceptif doit avoir lieu le jour où aurait dû survenir la nouvelle injection.

Si vous n’avez pas utilisé de mode de contraception jusqu’ici, demandez impérativement un avis médical. Si votre médecin traitant a préféré vous prescrire une pilule de seconde ou troisième génération, c’est qu’il existe peut-être des contre-indications. Ne passez pas outre sans avis médical.

Dans tous les cas de figure, ne changez pas de mode de contraception sans un avis médical. Pour cela, il vous suffit d’en parler à votre gynécologue ou à votre médecin traitant habituel. Ce professionnel de la santé effectuera un rapide bilan de santé pour éliminer tous facteurs de risques (antécédents familiaux, incompatibilité avec un traitement hormonal, etc).

Grossesse, avortement et cas particuliers

Suite à un avortement ou à une interruption de grossesse, il est possible pour une femme de prendre la pilule Jasmine. Toutefois, si cette interruption a eu lieu :

  • Durant les trois premiers mois de grossesse: aucune restriction particulière quant à la prise de ce contraceptif oral estroprogestatif.
  • Entre le 4ième et le 6ième mois: il est impératif de laisser l’organisme reprendre un rythme normal et attendre la reprise des cycles ovariens. Ce n’est qu’au bout du 21ème ou 28ème jour qu’il est possible de prendre le premier comprimé d’une nouvelle plaquette. Entre l’interruption de grossesse et la prise de ce premier cachet, il est essentiel de se protéger durant les rapports en utilisant des contraceptifs mécaniques tels que les préservatifs masculins. En cas de rapports non protégés, il est impératif de s’assurer qu’il n’y a pas eu un nouveau début de grossesse.

Les principes actifs contenu dans ce contraceptif oral passent dans le lait maternel. Sauf avis médical contraire, la prise de Jasmine ne doit pas se faire en cas d’allaitement.

En cas de doute, consultez impérativement votre médecin généraliste.

Impact sur la conduite d’un véhicule

A ce jour, il n’existe aucune étude démontrant une éventuelle influence de cette pilule de quatrième génération que l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Par ailleurs, les statistiques des accidents de la circulation n’ont jamais mis en évidence un éventuel danger pour les utilisatrices prenant le volant.

Est-ce que je peux être allergique à la pilule Jasmine ?

Si vous êtes allergique à l’un des composants de la pilule, consultez votre médecin. Voici la liste des ingrédients de Jasmine (Yasmin):

  • Drospérénone
  • Éthinylestradiol
  • Lactose monohydraté
  • Amidon de maïs
  • Amidon de maïs prégélatinisé
  • Povidone K25
  • Stéarate de magnésium (E572)
  • Macrogol 6000
  • Hypromellose
  • Talc
  • Dioxyde de titane (E171)
  • Oxyde de fer jaune (E172)

Que faire en cas d’oubli de la pilule Jasmine ?

Ne pas oublier la reprise après les 7 jours d’arrêt

Oublier de prendre sa pilule une journée est une chose qui peut arriver à n’importe quelle femme, en particulier en cas de changement de mode de contraception. Mais mieux vaut que cela ne se reproduise pas trop souvent. Pour cela, rien de tel que la régularité dans la prise des comprimés. Cela deviendra ainsi une habitude.

Bien évidemment, certaines périodes sont plus propices à l’oubli que d’autres. C’est le cas de la période d’arrêt en deux plaquettes. Les statistiques démontrent que c’est essentiellement à ce moment-là que les femmes oublient de la prendre. Un oubli qui est d’ailleurs loin d’être anodin puisque c’est également une période propice pour tomber enceinte. Si vous êtes tout de même du genre tête de linotte, vous pouvez également télécharger des applications mobiles pour vous rappeler du jour de la prise de la première pilule de la plaquette suivante.

En cas d’oubli d’une prise

Que faire en cas d'oubli de pilule ?L’oubli ne concerne qu’un seul comprimé ? Le retard est de moins de 12 heures après l’heure habituelle de prise ? Il n’y a pas d’incidence sur l’efficacité de la contraception à condition de prendre le comprimé au plus vite et de prendre les suivants comme s’il n’y avait pas eu d’oubli.

En revanche, si le retard est de plus de 12 heures après l’heure habituelle de prise, l’efficacité de la pilule Jasmine peut être compromise. La conduite à ternir dépend du moment du cycle menstruel durant lequel intervient le retard :

  • Première semaine: prendre le comprimé dès que l’on s’aperçoit de l’oubli, et ce, même si cela implique d’avaler deux comprimés en même temps. Reprendre ensuite le rythme habituel. Tous rapports intimes devront être en plus protégés par un moyen de contraception mécanique, le plus simple étant le préservatif masculin. S’il y a eu des rapports non protégés durant les 7 jours précédant l’oubli, il est essentiel de vérifier qu’il n’y a pas eu fécondation.
  • Deuxième semaine: dès que l’oubli est constaté, prendre immédiatement le comprimé, et ce, même si c’est au moment de prendre un autre comprimé, ce qui peut donc avoir pour conséquence une double prise. Reprendre ensuite le rythme habituel pour les cachets suivants. Contrairement à un oubli durant la première semaine, l’usage de préservatifs ou de tout autre moyen de contraception externe n’est pas indispensable, à condition que les pilules précédentes aient correctement été prises. En cas de doute, utiliser un contraceptif externe.
  • Troisième semaine: c’est indéniablement la période du cycle menstruel durant laquelle il est préférable de ne pas oublier de prendre la pilule, en raison de la proximité avec la période d’arrêt de 7 jours. Ainsi, un oubli peut considérablement réduire l’effet contraceptif de la pilule Jasmine. Pour y remédier et éviter une grossesse non désirée, il est conseillé de prendre le comprimé dès le constat de l’oubli, même si cela se fait en même temps qu’un second cachet. La prise des cachets restants de la plaquette doit se faire à l’heure habituelle, chaque jour, et sans oubli cette fois. Ne pas marquer le temps de pause de 7 jours et recommencer directement sur une seconde plaquette. Le fait de ne pas marquer de temps d’arrêt peut entraîner l’apparition sporadique de tâches de sang, et, de manière nettement moins probable, d’hémorragies de privation. En cas d’oubli plus important durant la troisième semaine, le corps médical peut conseiller l’arrêt immédiat des prises. Il faut alors marque un arrêt de sept jours avant de reprendre la plaquette suivante. Si, durant les 7 jours de pause, aucune hémorragie de privation n’est constatée alors que cela devrait être le cas, il est préférable de faire une recherche de grossesse avant de reprendre ce contraceptif oral.

En cas de troubles gastro-intestinaux

Lorsqu’un comprimé est avalé, il faut quelques heures pour qu’il soit totalement absorbé par le tube digestif humain, a fortiori quand il s’agit d’un contraceptif oral. Or, la survenue de troubles gastro-intestinaux tels qu’une diarrhée ou de vomissements peuvent compromettre l’absorption total de la pilule Jasmine.

En cas de vomissement intervenant moins de quatre heures après la prise de la pilule, il est fort probable que son absorption n’ait pas été totale. Il faut donc prendre la pilule suivante sans attendre. Si cette seconde prise intervient:

  • Dans un délai inférieur à 12 heures après l’heure habituelle de la prise: l’efficacité du contraceptif n’est pas compromise. Il suffit de prendre les cachets suivants comme à l’accoutumée.
  • Dans un délai supérieur à 12 heures après l’heure habituelle de la prise: il y a un risque que la protection du contraceptif oral soit amoindrie. Il faut donc prendre une pilule de remplacement et la suivante, et ce, même si cela implique une double prise. Si cet incident survient durant la seconde et troisième semaines du cycle menstruel, les rapports intimes doivent en plus être protégés par des préservatifs par exemple. Si cet incident survient lors de la troisième semaine et que l’on ne constate pas d’hémorragies de privation durant les 7 jours d’arrêt, il est prudent d’effectuer une recherche de grossesse avant toute reprise du contraceptif.

Comment retarder les règles

Comment retarder ses règles ?Il peut être parfois utile de retarder les règles, pour des raisons médicales ou strictement personnelles. La pilule Jasmine offre cette possibilité puisque, le lendemain de la prise du dernier cachet d’une plaquette, il suffit de débuter une nouvelle plaquette sans attendre le délai de 7 jours. Il n’y aura donc pas d’hémorragie de privation. En revanche, de légers saignements (spottings ou hémorragies de rupture) et des métrorragies peuvent survenir durant la seconde plaquette.

De la même façon, il est possible de raccourcir la période entre deux plaquettes successives. Cela peut avoir pour conséquence l’absence d’hémorragies de privation. En revanche, il n’est pas possible de l’allonger, au risque de plus bénéficier de la protection de la pilule Jasmine. Si vous raccourcissez la période d’arrêt vos règles apparaitront plus tôt lors de la prochaine période.

Acheter la pilule Jasmine en ligne

Jasmine : effets indésirables et contre-indications

Comme tout contraceptif oral, il peut exister des contre-indications et un certain nombre d’effets indésirables, même si ceux-ci restent exceptionnels.

Les effets secondaires indésirables:

Comme tout principe actif, Jasmine peut engendrer des effets indésirables. Si l’un d’eux venait à apparaître, parlez-en au plus vite avec votre médecin traitant. Celui-ci évaluera alors la pertinence de poursuivre ou non la prise de ce contraceptif. Si le ratio bénéfice-effets indésirables n’est plus à votre avantage, celui-ci peut être amené à vous proposer un autre moyen de contraception.


Parmi les effets indésirables les plus fréquents, c’est-à-dire ceux qui sont observés chez 1 à 10 utilisatrices sur 100, on trouve:

  • Des céphalées et migraines.
  • Des troubles de l’humeur : changements rapides, caractère dépressif, etc.
  • Des vomissements.
  • Des douleurs mammaires.
  • Des pertes vaginales blanchâtres et épaisses et infections vaginales.

Les effets indésirables peu fréquents (chez 1 à 10 utilisatrices sur 1.000):

  • Augmentation du volume des seins.
  • Modification de la libido.
  • Augmentation ou diminution de la pression artérielle.
  • Vomissements et diarrhées.
  • Éruption acnéique.
  • Perte des cheveux (alopécie).
  • Infection du vagin.
  • Rétention d’eau.
  • Prise ou perte de poids.

Les effets indésirables rares (chez 1 à 10 utilisatrices sur 10.000):

  • Asthme.
  • Réaction allergique.
  • Écoulement des seins.
  • Perte de l’audition.
  • Érythème noueux
  • Caillot sanguin.


Parmi les effets indésirables observés chez 1 à 10 femmes sur 1000, une fluctuation à la baisse ou à la hausse de la pression artérielle, des diarrhées, de l’alopécie ou des infections vaginales. Enfin, de façon nettement plus rare, il a été observé une hypersensibilité à certains composants et de l’asthme (essentiellement dus à la présence de lactose et des excipients), des écoulements mammaires, une hypoacousie ou encore des érythèmes noueux.

Les contre-indications

La pilule Jasmine, comme toutes les pilule de 4ème génération, fait l’objet d’un suivi particulièrement attentif en ce qui concerne les risques de thromboses. De ce fait, vous ne devez en AUCUN CAS prendre cette pilule si vous êtes dans l’une des situations suivantes:

  • Si vous avez déjà eu un caillot sanguin (jambe, poumon ou autre organe).
  • Si vous avez des troubles de la coagulation sanguine. (Déficit en protéine C, protéine S, antithrombine III, mutation du facteur V de Leiden ou présence d’antiocorps anti-phospholipides.
  • Si vous devez vous faire opérer prochainement.
  • Si vous avez déjà fait un AVC ou une crise cardique.
  • Si vous avez déjà eu une angine de poitrine ou un accident ischémique.
  • Si vous souffrez de diabète sévère, pression artérielle élevée, taux de graisses élevé dans le sang, d’hyperhomocystéinémie..
  • Si vous avez déjà eu une migraine avec aura.
  • Si vous avez déjà eu une affection du foie.
  • Si vous souffrez d’insuffisance rénale.
  • Si vous avez déjà eu un cancer du sein ou des organes génitaux.


La pilule Jasmine ne provoque en aucun cas l’une de ces pathologies, son utilisation peut favoriser leur apparition dans des conditions bien spécifiques. C’est pourquoi, comme pour chaque prise de médicament, il faut consulter votre médecin ou gynécologue pour qu’il puisse adapter votre contraceptif à votre situation. Pour de plus amples informations vous pouvez télécharger la notice explicative de la pilule Jasmine sur le site du fabriquant (Bayer).

Certaines pathologies ou états de santé peuvent se révéler incompatibles avec l’usage d’un contraceptif hormonal combiné (CHC) tel que la pilule Jasmine. Si l’apparition d’une pathologie survient lors de la prise pour la première fois d’un CHC, il est recommandé de:

  • Stopper le traitement sans attendre.
  • Se protéger via des moyens de contraceptifs tels que les préservatifs en cas de rapports.
  • Se rapprocher du corps médical dans les meilleurs délais.


Les pathologies incompatibles avec la prise des CHC, qu’elles soient avérées, connues ou possibles (en raison par exemple des antécédents familiaux):

  • Tumeur maligne hormono-dépendante avérée ou suspectée en raison de la présence de progestérone. Exemple : cancer du sein ou de l’utérus.
  • Tumeur hépatique, qu’elle soit avérée ou passée.
  • Insuffisance rénale: Jasmine a la particularité de favoriser l’élimination de l’eau et du sel, évitant ainsi aux femmes les problèmes de rétention d’eau ou de jambes lourdes. Cela implique toutefois une augmentation de l’activité des reins incompatible avec une insuffisance rénale.
  • Thrombo-embolie veineuse (TEV): Des études ont démontré que les femmes utilisant un CHC présentait un risque de thrombo-embolie veineuse nettement plus important que celles n’en utilisant pas. En ce qui concerne la pilule Jasmine, ce risque est doublé par rapport à d’autres CHC. Par ailleurs, il a été constaté que le risque de TEV chez les utilisatrices de Jasmine est plus fort durant les premiers douze mois. Ainsi, sur une population de femmes ne prenant aucun contraceptif hormonal combiné, seules 2 sur 10.000 souffriront de thrombo-embolie veineuse. Ce chiffre est compris entre 9 et 12 sur 10.000 pour celles qui prennent Jasmine. Ceci explique que la prescription se fait après un entretien avec la femme désireuse de prendre la pilule Jasmine. Le praticien l’informe des risques et des manifestations de la pathologie et cherche à déceler des antécédents familiaux ou des facteurs de risques. Si celui-ci estime que l’association de plusieurs facteurs pourraient être à l’origine de l’apparition ou de l’aggravation de cette pathologie, il peut tout à fait refuser la prescription et préconiser un contraceptif oral de seconde ou de troisième génération.
  • Allergie ou sensibilité à certains composants de Jasmine, au premier rang desquels le lactose. Sa teneur dans chaque pilule est de 46 mg, ce qui est loin d’être anodin pour les utilisatrices présentant une intolérance ou un terrain allergique au lactose.
  • Antécédents d’accident vasculaire cérébral (AVC).
  • Pancréatite (inflammation du pancréas).
  • Hémorragies vaginales inexpliquées.


Vous êtes enceinte ou vous suspectez l’être parce que vous n’avez pas eu d’hémorragies de privation durant la période d’arrêt de sept jours ? Préférez l’arrêt total de la prise de la pilule Jasmine et tournez-vous vers votre médecin traitant pour une recherche de grossesse.

Jasmine : où l’acheter et à quel prix ?

Acheter sa pilule en ligne sans risqueIl est possible de se procurer la pilule Jasmine (Yasmin) auprès de n’importe quelle officine. Toutefois, aucune pharmacie n’est habilitée à vous délivrer ce contraceptif de quatrième génération sans une prescription de la part de votre médecin traitant habituel ou de votre gynécologue.

Malgré cette prescription, Jasmine n’est pas remboursée par la régime de santé obligatoire en France ou dans la Communauté Européenne, ce qui explique que l’on trouve de nombreuses remarques à ce sujet sur la toile. Pour réduire la facture, il vous est toujours possible de vous tourner vers l’une des nombreuses pharmacies en ligne qui vous proposent d’acheter la pilule Jasmine à un coût plus attractif.

Il est toutefois préférable de n’acquérir ce contraceptif très prisé des femmes que sur un site agréé et reconnu et vous garantissant de fait qu’il ne s’agisse pas d’une contre-façon. D’ailleurs, un prix anormalement bas doit toujours vous mettre la puce à l’oreille. En plus d’être le plus souvent inefficace une contrefaçon peut être dangereuse pour votre santé.

Pour garantir votre sécurité, il est donc judicieux de se tourner vers une parapharmacie ou une pharmacie agréée en ligne. Ainsi, notre rédaction vous conseille de vous tourner vers Treated.fr dont le sérieux est reconnu. C’est une pharmacie agréée et déclarée au niveau européen qui possède toutes les autorisation pour vendre les médicaments en ligne. Ils proposent la plupart des médicaments venant des plus grand laboratoires mondiaux comme Bayer, Pfizer, Novartis, Sanofi…etc.

Acheter la pilule Jasmine en ligne

Une fois votre commande passée, vous devrez remplir un questionnaire qui permettra à un médecin de vous délivrer une ordonnance et de recevoir votre pilule dans un délais de 24 heures à votre domicile. Vos informations sont gardées de façon sécurisée, vous pourrez passer à nouveau commande sans avoir à remplir de questionnaire dans le futur (si votre situation n’a pas évoluée).

Acheter Pilule Jasmine (Yasmin): Avis, Prix, Posologie et Effets secondaires
4.7 (93.33%) 15 votes