30 à 45% de la population est touchée par des troubles sexuelsOn estime à 30 voire 45% le nombre de personnes qui sont un jour ou l’autre touché par des troubles sexuels. Aussi bien chez l’homme que chez la femme. Nous avons décidé chez Pharmaty de créer ce guide complet pour vous permettre d’identifier au plus tôt un trouble sexuel pour y remédier de façon efficace.

La sexualité est un domaine secret, c’est pour cette raison que peu de personnes osent parler de leurs problèmes, y compris à leur médecin. Tant que le soucis n’affecte pas de façon trop importante leur vie de couple ils pensent que tout va bien. Nous allons vous apporter les clés pour pouvoir détecter les premiers signes de chaque trouble et également les traitements que vous devez apporter pour y faire face et vous en débarrasser de façon définitive.

Sujet tabou, les troubles sexuels peuvent entrainer une grande détresse des personnes qui y sont confronté. On pense bien sûr aux hommes atteint par l’éjaculation précoce ou l’impuissance, mais il faut également penser à la femme qui peut être atteinte par la frigidité. Notre société, adepte de la performance n’aide pas les personnes qui souffrent à se sortir de leur situation. Ils vivent ce problème comme une véritable situation d’échec.

Il existe plusieurs façons de traiter les troubles sexuels, la psychologie peut être très efficace et la solution médicamenteuse également. Une combinaison des deux est évidemment possible dans certains cas compliqués.

Sommaire de l'article

Définition des troubles sexuels

Les troubles sexuels (appelés également dysfonction sexuelle) désignent l’ensemble des difficultés rencontrées par une personne lors d’un acte sexuel. Ils empêchent cette personne et son/sa partenaire à éprouver du plaisir, de l’excitation et un orgasme.

Les troubles sexuels sont donc un ensemble de facteurs bloquant qui peuvent être d’ordre psychologique, mécanique et/ou physiologique entrainant une non satisfaction partielle ou totale lors d’un rapport sexuel.

Qui est touché par ces troubles ?

Il n’existe aucune étude fiable concernant les troubles sexuels. Il faut savoir que les troubles sexuels touchent aussi bien les femmes que les hommes et selon certains spécialistes la proportion de femmes est plus importante que celle des hommes. Les femmes sont généralement touchée par un manque de libido et une absence d’orgasme. On estime que 5 à 10% des hommes présentent un trouble de l’érection et la même proportion est touchée par un soucis d’éjaculation précoce.

Ces troubles peuvent apparaître chez tout le monde, quels que soient les ages, sexes, ethnies…etc. Tout le monde peut être concernés. Il faut toutefois noter que certaines pathologies peuvent être des catalyseurs de troubles sexuels. En effet on peut établir une corrélation entre ces problèmes et les personnes atteintes des pathologies suivantes: Maladies cardio-vasculaires, Hypertension, Diabète de type II, Anxiété, Stress, Angoisse, Divers problèmes psychiques, Âge avancé…etc.

L’ensemble des troubles ne sont pas fréquents de la même façon chez chaque individu, on peut tout de même citer le plus fréquents pour l’homme et la femme:

Troubles les plus fréquents chez l’homme:

  • Difficulté à maintenir une érection (25%)
  • Panne d’érection (10%)
  • Difficulté à atteindre l’orgasme (8%)
  • Éjaculation précoce (5%)

Troubles les plus fréquents chez la femme:

  • Libido (désir) en berne (45%)
  • Sécheresse vaginale (35%)
  • Douleurs (25%)
  • Difficulté à atteindre l’orgasme (5%)

Les symptômes de ces troubles

Chez l’homme comme chez la femme les symptômes peuvent être différents d’un individu à l’autre. Il existe cependant des standards qui permettent aux médecins de reconnaître les troubles sexuels lors d’un diagnostic approfondi. Il faut savoir que chez l’homme les troubles sexuels ont une origine psychologique à 95% contre seulement 5% pour un problème mécanique ou physiologique.

Chez l’homme les symptômes sont généralement assez simples et visibles: Difficultés d’avoir une érection, difficultés de maintenir cette érection pendant un laps de temps suffisant, éjaculation précoce ou absence totale d’éjaculation, difficultés d’atteindre l’orgasme lors d’un rapport sexuel.

Chez la femme les troubles sexuels se caractérisent le plus souvent par des difficultés à lubrifier le vagin pour faciliter la pénétration (avant et pendant le rapport), des difficultés à atteindre l’orgasme, une libido en berne (pas de désir sexuel, frigidité).

Certains symptômes sont visibles à la fois chez l’homme et la femme, c’est le cas par exemple des douleurs lors des rapports sexuels, de la baisse de libido (désir) ou les difficultés à avoir un orgasme lors d’un rapport sexuel.

Catégories des troubles sexuels

Les spécialistes de santé ont établi un classement par catégories de ces troubles sexuels. Ce classement permet de segmenter les troubles et d’y apporter des solutions adaptées selon le problème. Voici les catégories que les médecins sexologue ont retenues:

Troubles du désir sexuel

Les troubles du désir sexuel se caractérisent par la diminution ou l’absence totale d’envie (libido). Cette absence peut être occasionnelle ou générale. Les causes peuvent être multiples mais on note tout de même une corrélation avec une baisse de production d’hormones chez l’homme (testostérone) et chez la femme (œstrogène) et les états dépressif et anxiogène. De plus cette baisse de libido s’accentue généralement avec l’âge.

Troubles de l’excitation sexuelle

Ils sont plus connu sous les noms de frigidité chez la femme et d’impuissance chez l’homme. Ces troubles se caractérisent par une absence de réaction à une stimulation sexuelle. Aucune excitation n’est ressentie ce qui n’entraine aucune érection ou lubrification du vagin. De nombreuses causes, souvent psychologiques, peuvent expliquer ces phénomènes.

Dysfonction érectile

La dysfonction érectile chez l’homme, plus communément appelé impuissance est l’impossibilité d’obtenir et/ou de maintenir une érection pendant un temps suffisant à un rapport sexuel. Plusieurs causes peuvent expliquer cette pathologie: Le diabète qui réduit l’afflux de sang dans le pénis, une altération des nerfs érecteurs…etc. Les causes peuvent être à la fois physiques et psychologiques.

Troubles de l’orgasme

Troubles qui entrainent une absence ou une durée anormale avant d’atteindre l’orgasme aussi bien chez l’homme que chez la femme, après une période d’excitation sexuelle. Une des causes peut être la prise de médicaments anti-dépresseurs (c’est l’effet secondaire le plus fréquent de ces traitements). De ce fait ces médicaments peuvent être prescrits à des personnes souffrant d’éjaculation précoce afin de palier à ce problème en utilisant l’effet secondaire le plus fréquent.

Douleurs sexuelles

Les douleurs sexuelles sont uniquement présentes chez la femme,ces troubles impliquent des douleurs lors de la pénétration sexuelle. On peut parler de dyspareunie (relation douloureuse) ou de vaginisme (spasmes des muscles du vagin qui empêche une relation sexuelle correcte). Ces troubles peuvent être causés par une modification hormonale comme c’est le cas lors de la grossesse, de l’allaitement et de la ménopause.

Taille du sexe

Le problème de taille du pénis touchent évidemment uniquement les hommes. Certains hommes sont confrontés à un réel problème avec une taille de pénis en érection qui peut être de 4 à 5 centimètres. On parle alors de micro-pénis. En plus d’une origine congénitale, ces malformation peuvent être la conséquence d’une exposition à des produits chimiques (insecticides, fongicides…). Ce trouble entraine d’autres troubles, ceux-ci étant psychologique.

Les troubles sexuels peuvent être un véritable problème pour de nombreux couples. N’hésitez pas à consulter un médecin spécialiste qui pourra réaliser un diagnostic précis afin de combattre et corriger vos problèmes. Il faut obligatoirement connaître les causes pour pouvoir soigner le trouble. N’ayez pas honte ! Consultez un sexologue, votre vie sexuelle ne pourra qu’en être améliorée !

Les troubles sexuels chez l’homme et la femme

Comme nous venons de le voir les troubles sexuels peuvent concerner à la fois les hommes et les femmes. Ils ont tous une origine physiologique ou psychologique. Un traitement adapté permet de les faire disparaître et de retrouver ainsi une activité sexuelle pleine et épanouie.

Les troubles sexuels masculins

Même s’ils sont pour la plus grande majorité bénins les troubles sexuels masculins n’en sont pas moins gênant. Ils touchent l’érection, l’éjaculation, la taille et le désir. On peut citer dans le désordre, la panne sexuelle, le micro-pénis, l’éjaculation précoce, l’impuissance, le priapisme, l’anorgasmie, l’anéjaculation ou la variation de libido. Nous allons détailler ensemble ces troubles.

La dysfonction érectile

La dysfonction érectile est le trouble sexuel le plus présent chez l’homme. On estime en France qu’il y a 3 millions de personnes concernées. Il consiste à ne pas pouvoir avoir une érection ou ne pas pouvoir maintenir cette érection de façon suffisamment longue pour pouvoir un rapport sexuel satisfaisant avec son/sa partenaire. Elle est communément appelée impuissance. Il faut bien faire la distinction entre cette impuissance et la panne sexuelle.


On parle d’impuissance lorsque ce trouble érectile est présent depuis plus de 6 mois chez le sujet concerné. Bien sûr cette impuissance augmente avec l’âge, on estime que 30% des personnes âgées de 40 ans et plus sont sensibles à ce problème.

On peut déjà se rendre compte de l’apparition de l’impuissance si l’homme n’a plus d’érection matinale ou pendant la nuit. En effet ces érections sont la preuve du bon fonctionnement de l’appareil génital masculin et leur absence doit alerter la personne qui en est victime.

Causes de l’impuissance

Il existe principalement 2 causes à cette impuissance, une cause psychologique et une cause physiologique. Les causes physiologiques sont généralement dues à des pathologies comme l’hypertension artérielle, les maladies cardio-vasculaires, l’Athérosclérose, les diabètes (sucré et de type II), Sclérose en plaques, Maladie de Parkinson et d’Alzheimer et des troubles au niveau hormonal. Les causes psychologiques peuvent être liées à un état dépressif ou anxiogène du patient. Si la personne est en dépression ou angoissée, stressée ou surmenée l’impuissance à de forte chance de survenir.

Les fumeurs et les buveurs d’alcool sont également plus concernés, le tabac et l’alcool ayant des effets sur les artères. La prise de certains médicaments comme les diurétiques, les antidépressifs et les antihypertenseurs notamment.

Les traitements contre l’impuissance

L’impuissance peut être traitée par différents moyens. Le plupart sont très efficaces et permettent de faire disparaitre le trouble au bout de quelques mois. Avant de parler des traitements par médicaments, il faut signaler que le simple fait de stimuler le désir sexuel peut entrainer une reprise de l’érection, c’est le côté psychologique qui est traité par différents moyens (sous vêtements sexy, ambiance chaleureuse, diner en amoureux, baisers langoureux…).

Les troubles de l'érection peuvent se soignerParmi les médicaments vous pouvez acheter du sildénafil qui est le générique du fameux Viagra, vous pouvez également acheter du Levitra ou commander du Cialis, ce sont des médicaments qui ont fait leurs preuves et qui permettent de retrouver un érection de façon durable. Il existe également des traitement oraux à base d’une molécule appelée la phosphodiestérase de type 5 qui sont également efficaces pour lutter contre les troubles de l’érection. Vous pouvez acheter du Spedra, mais également du Tadalafil et du Vardénafil qui en contiennent.

Il existe également des traitements à base de crème, simple d’application: Vous pouvez acheter du Vitaros, des injections intra-carverneuses mises au point par les laboratoires Pfizer (Fabricant du Viagra): Vous pouvez acheter Caverject en ligne. Vous pourrez également trouver des pompes à érection, des implants pénien…

Comme vous pouvez le constater le traitement de ce trouble de l’érection est très fourni au niveau des solutions proposées. A vous de faire votre choix pour savoir laquelle de ces formules vous semblent la plus adaptées à votre situation. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Le priapisme

Le priapisme a pour symptôme une érection constante de longue durée sans excitation et sans éjaculation. La plupart du temps c’est douloureux. Une érection survient alors qu’aucune excitation sexuelle n’a eu lieu, cette érection peut durer pendant plusieurs heures et la douleur s’intensifier au fur et à mesure. Seuls les corps caverneux sont en tension, les corps spongieux et le gland ne sont pas tendus. Il est impossible d’uriner. Le nom vient du dieu grecque Priape, puni pour avoir tenté de violer une déesse il est condamné à avoir un énorme pénis en bois, totalement inutile.

Causes du priapisme

Le priapisme un trouble sexuel peu fréquent chez l'hommeLes causes du priapisme peuvent être diverses et variées, on peut noter les aspects psychologiques mais également certaines maladies qui entraineraient cette pathologie comme: La leucémie, la maladie de Fabry, le syndrome de Kleine-Levin ou des maladies du sang comme la drépanocytose…etc Il peut être provoqué par certains médicaments comme les antidépresseurs, les corticoïdes…etc.

Les traitements contre le priapisme

Le priapisme est considéré comme une urgence médicale s’il dure plus de 4 heures. Si vous êtes confronté à cette situation il vous vous rendre immédiatement aux urgences les plus proches pour rencontrer un médecin qui prendra les dispositions nécessaires. Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire, on aspire le sang contenu dans le corps caverneux sous anesthésie locale. On peut y coupler l’utilisation de pseudoéphédrine si l’aspiration ne suffit pas. Dans certains cas la prise d’un médicament à base d’alphastimulant peut suffire à stopper ce priapisme. Dans certains cas extrêmes une autre opération chirurgicale sous anesthésie générale cette fois doit être envisagée.

L’anorgasmie

Entre 10 et 14% des hommes sont touchés par l’anorgasmie. C’est une pathologie qui les rend incapables d’avoir un orgasme malgré une excitation sexuelle et/ou un rapport sexuel. L’anorgasmie peut être couplée à l’anéjaculation, c’est à dire l’impossibilité d’éjaculer. Certains hommes peuvent avoir un orgasme sans éjaculation (anéjaculation avec orgasme) et vice-versa une éjaculation peut se produire alors qu’il n’y a pas d’orgasme (éjaculation anhédonique). On peut donc en déduire que, contrairement aux idées reçues, l’éjaculation chez l’homme n’est pas forcément synonyme d’orgasme.

Causes de l’anorgasmie

95% des cas d’anorgasmie sont liés à des problèmes psychologiques ou médicamenteux. Seuls 5% sont la conséquence de problèmes mécaniques et physiologiques. Le stress, l’angoisse, le surmenage, les états dépressif… peuvent entrainer cette pathologie. La consommations de drogue (cannabis, cocaïne, héroïne) en doses importantes également. Les médicaments comme les alpha-bloquants, les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine…etc.

Traitements de l’anorgasmie

Comme cette pathologie est dans 95% des cas d’origine psychologique il est très simples de la traiter avec des séances de psychologie, une thérapie de couple ou la rencontre avec un sexologue. Les conséquences liées à la prise de médicaments ou de drogues peuvent se traiter en consultant un médecin spécialiste.

L’éjaculation précoce

L’éjaculation précoce est un trouble sexuel qui entraine une éjaculation extrêmement précoce, parfois même avant toute pénétration sexuelle. On comprend aisément la gêne que cela peut entrainer chez les hommes touchés par cette pathologie. Ce symptômes créé une grande frustration aussi bien chez l’homme que chez la femme. Dans certains cas les moqueries aggravent cette sensation. Un traitement est impératif pour ne pas détériorer et casser la vie de couple.

Causes de l’éjaculation précoce

L'éjaculation précoce, un trouble sexuel fréquent chez l'hommeL’éjaculation précoce n’est pas considérée comme une maladie mais comme un trouble du comportement. Les médecins spécialistes sont arrivés à la conclusion que ce trouble était le plus souvent la cause de troubles d’ordre psychologique. L’angoisse, les stress, le surmenage, la dépression, l’insomnie, la nervosité, l’hypertension… Ils notent également de nombreux cas liés à la consommation de drogues (tabac, cannabis, alcool…).

Traitements de l’éjaculation précoce

L’éjaculation précoce est un mal qui est difficilement soignable de façon définitive. Il existe aujourd’hui des produits qui vont retarder l’éjaculation, mais ils ne corrigent pas le problème en profondeur. Ils fonctionnent si on les utilise mais une fois qu’on ne les utilise plus la précocité revient. Nous vous recommandons 2 produits qui fonctionnent parfaitement: Vous pouvez acheter du Priligy ou Emla pour retarder votre éjaculation. Il existe également des traitements 100% naturels à base de plantes et oligo-éléments: Vous pouvez acheter Male Extra ou Toperect pour des résultats satisfaisant.

Pour traiter le mal de façon plus profonde des exercices de méditation, de sophrologie et de relaxation peuvent être suivis.

L’éjaculation tardive

L’éjaculation tardive, également appelée éjaculation retardée est le symptôme inverse de l’éjaculation précoce. Dans ce cas l’homme est incapable d’atteindre l’éjaculation. Ce trouble est responsable du même mal être que sa cousine précoce. L’épanouissement dans le couple est difficile à cause de cette frustration. Des problèmes peuvent apparaitre dans le couple du fait de la non éjaculation. Certes les femmes peuvent obtenir de multiples orgasmes du fait de ce retard mais cela peut engendrer des problèmes à terme. Pourquoi n’éjacule t-il pas ? Je ne lui plait pas ?

Causes de l’éjaculation tardive

L’éjaculation tardive ou retardée est le plus souvent due à des problèmes psychologiques, des traumatismes qui entrainent des blocages. Les sensations de stress, d’anxiété, de surmenage, de culpabilité sont aussi souvent la cause de ce soucis. Une trop grande propension à la masturbation ainsi que la prise de drogues (cannabis, tabac, alcool…) ou de médicaments antidépresseurs et enfin les maladies telles que le diabète de type II, les troubles hormonaux et les lésions neurologiques. A noter que l’éjaculation tardive augmente avec l’âge.

Traitements de l’éjaculation tardive

Il n’existe, à ce jour, aucun traitement généralisé de l’éjaculation tardive. Chaque cas doit être traité de façon individuelle. Si vous êtes dans cette situation, prenez un rendez-vous avec un sexologue, un psychologue, un urologue ou autre spécialiste pour diagnostiqué le problème et ses causes afin d’obtenir un traitement adéquat.

Le micro pénis

Le trouble du micropénis est moins important qu’on ne le croit ! En effet de nombreux hommes pensent avoir un plus petit pénis que la moyenne ce qui n’est en fait pas le cas. On appelle cela le « syndrome du vestiaire ». Il faut savoir, qu’en moyenne, un pénis mesure entre 8 et 14cm au repos et entre 12 et 17cm en érection. Les spécialiste estime qu’une personne est victime d’un micropénis si celui-ci mesure moins de 4cm au repos et/ou moins de 7cm en érection.

Certaines personnes peuvent penser avoir un micropénis à tort, par exemple les personnes souffrant d’obésité ont souvent un pénis de petite taille, ce n’est qu’une illusion, la partie entourant le sexe est rempli de graisse ce qui donne l’impression d’un pénis enfoui, de petite taille, mais il n’en est rien.

Causes du micropénis

Le micropénis ou comment agrandir son sexeLa plupart du temps le micropénis est du à un problème hormonal. Le problème apparait dès la naissance. Une étude à montré qu’on enregistrait 5 fois plus de cas de micropénis chez les personnes ayant été exposées à des traitements chimiques des vignes (exposition à des perturbateurs endocriniens). Une insuffisance ou non-assimilation des hormones mâles androgènes…

Traitements du micropénis

Un traitement doit être prescrit lors de la découverte du micropénis, le plus tôt sera le mieux. Une intervention chirurgicale pourra être effectuée pour rallonger la verge ou injecter des graisses. Une fois la puberté passée vous pouvez acheter divers système plus ou moins efficaces pour développer la longueur de votre pénis. Les résultats peuvent varier selon les personnes mais de nombreux témoignages montre que certaines évolutions sont très positives.

La baisse de libido

La libido est l’ensemble des facteurs qui entraine une envie et un désir sexuel. Cette libido intervient spontanément après une stimulation ou de façon impromptue. Différents facteurs peuvent influencer ce désir: le bien être (physique et moral), la santé, les relations dans le couple…etc. La baisse de cette libido peut intervenir à tout moment de la vie. Elle est le plus souvent temporaire, elle peut devenir problématique si elle dure dans le temps. Elle devient de plus en plus fréquente avec l’âge.

Causes de la baisse de libido

La baisse de la libido chez l’homme est liée à de nombreux facteurs. Les causes peuvent être psychologiques ou physiques. Des problèmes dans le couple peuvent être un catalyseur. Une baisse du taux de testostérone mais également d’autres troubles sexuels peuvent également en être la cause. La prise de certains médicaments comme les inévitables antidépresseurs mais également ceux utilisés pour traiter la chute des cheveux. Certaines maladies peuvent aussi engendrer une baisse de libido: Hypertension, dépression, cancer, diabète de type II, arthrite…

Traitements de la baisse de libido

Si la cause de votre baisse de libido est liée à une baisse de testostérone dans le sang il faut un traitement à base de cette hormone pour remédier à cet handicap. Des séances de méditation, de sophrologie et de détente sont également une bonne façon de faire remonter l’appétit sexuel, aussi bien chez l’homme que chez la femme. Si les problèmes de couple sont à l’origine de cette baisse il faut en parler et/ou prendre un rendez-vous avec un sexologue ou un psychologue pour entamer une thérapie de couple.

Les troubles sexuels féminins

Comme l’homme, la femme n’est pas à l’abri de subir des troubles sexuels qui peuvent l’incommoder et créer des tensions au sein du couple si les remèdes ne sont pas apportés à ces problèmes. Nous allons voir dans ce chapitre la dyspareunie, le vaginisme, l’anorgasmie, la sécheresse vaginale et la frigidité.

La dyspareunie

La dyspareunie chez la femme est un trouble sexuel qui lui fait ressentir des douleurs lors des rapports sexuels. Cette douleur aiguë apparait même si le vagin est bien lubrifié après une excitation. Il existe deux types de dyspareunie: la superficielle qui apparait au tout début de la pénétration, les douleurs se concentrent au niveau du clitoris et de la vulve et la profonde qui elle concerne des douleurs au niveau du vagin.

Causes de la dyspareunie

Ce trouble sexuel peut avoir des causes diverses. Il peut être provoqué par un herpès génital ou un mycose vaginale mais également par des maladies liées à l’utérus, les trompes de Fallope ou les ovaires. La dyspareunie peut aussi apparaître en cas d’excès d’hygiène ou de lubrification insuffisante du vagin. Enfin des causes psychologiques sont également évoquées comme la culpabilité autour de la sexualité, les abus sexuel venant de l’enfance, les viols…

Traitements de la dyspareunie

En cas de causes psychologiques il faut consulter un spécialiste (psychologue, sexologue…) pour venir à bout des blocages qui entrainent cette dyspareunie. Dans le cas de causes identifiées il faut en parler à votre gynécologue pour qu’il puisse vous prescrire le remède approprié. L’utilisation d’un lubrifiant en cas de lubrification insuffisante du vagin peut être une solution.

Le vaginisme

Le vaginisme est un trouble qui se traduit par une phobie de la pénétration sexuelle vaginale. Cette phobie se manifeste par la contraction des muscles pelviens d’une manière prolongée lors d’une tentative de pénétration par un objet ou un sexe masculin. Le vaginisme peut se produire en plein ébat sexuel même si la femme est excitée et son vagin lubrifié de façon suffisante. Il peut également apparaitre lors de l’introduction d’un tampon hygiénique par exemple. Il existe 2 types de vaginisme: Le partiel qui entraine des spasmes modérés, la pénétration devient difficile et peut entrainer des douleurs (dyspareunie) et le total qui entraine une fermeture totale du vagin avec une quasi impossibilité d’introduction de l’extérieur. La plupart du temps les femmes souffrant de vaginisme évitent les rendez-vous chez le gynécologue de peur d’avoir à subir un touché vaginal ou l’introduction d’un spéculum.

Causes du vaginisme

Les causes du vaginisme sont totalement psychologiques. Il résulte le plus souvent d’une méconnaissance de son anatomie. Une femme qui ne connait pas son corps accepte mal la présence d’un corps « étranger » dans on organisme. Des chocs émotionnels tel que des attouchements sexuels, viols, des expériences sexuelles traumatisantes ou même une éducation trop strictes peuvent être la cause de ce trouble.

Traitements du vaginisme

Comme les causes sont uniquement psychologiques il faut que la femme concernée se tourne vers un médecin spécialiste ou un psychologue pour effectuer les démarches personnelles afin de vaincre sa phobie et retrouver une activité sexuelle normale. Les blocages liés à la sexualité sont généralement traités de façon simple et efficace en quelques séances.

L’anorgasmie

Ce trouble est présent à la fois chez l’homme (nous l’avons vu plus haut) mais surtout chez la femme. En effet les femmes sont plus concernées par les soucis d’atteinte de l’orgasme. Il existe 4 types d’anorgasmie féminine:

  • Anorgasmie Totale: Absence totale d’orgasme (vaginal ou clitoridien).
  • Anorgasmie Partielle: Absence d’orgasme vaginal ou clitoridien mais présence d’un des 2.
  • Anorgasmie Primaire: Absence d’orgasme depuis la naissance.
  • Anorgasmie Secondaire: Absence d’orgasme au cours de la vie.

Une femme souffrant d’anorgasmie peut avoir une excitation et un désir importants sans pouvoir atteindre l’orgasme. La frigidité entraine l’anorgasmie,le contraire n’est pas vrai.

Causes de l’anorgasmie

Les médecins évoquent plusieurs causes à l’anorgasmie, tout d’abord des causes psychologique liées à la baisse du désir (libido) ou la diminution de l’excitation et même des causes plus anciennes remontant à l’enfance (abus sexuels, abandon paternel…). Il existent également des causes physiologiques avec une corrélation entre certaines maladies comme les kystes ovariens, certains problèmes gynécologiques. La prise de médicaments neuroleptiques peuvent aussi être responsable de l’anorgasmie. Et comme souvent pour les troubles sexuels, l’âge est également un facteur aggravant.

Traitements de l’anorgasmie

Si les causes sont psychologiques il faut consulter un spécialiste qui pourra déterminer et soigner ces causes. Un traitement individuel est indispensable, il n’existe pas de recette universelle pour guérir les troubles sexuels liées à des causes psychologiques. Prenez rendez-vous chez votre sexologue, gynécologue et/ou psychologue pour en parler.

Pour les causes physiologiques, les traitement existent. Parlez en à votre gynécologue qui pourra vous prescrire par exemple des médicaments à base d’inhibiteurs de phosphodiestérase ou autre pour venir à bout de l’anorgasmie.

La sécheresse vaginale

LA sécheresse vaginale est l’absence de lubrification du vagin. Cette absence entraine bien évidemment un inconfort et des douleurs lors des rapports sexuels. C’est un trouble sexuel fréquent chez la femme surtout à la ménopause et lors de la grossesse. Normalement lors d’une excitation un afflux de sang arrive dans les vaisseaux du vagin ce qui entraine une secrétions de lubrifiant. En plus des douleurs la sécheresse vaginale peut également être la cause d’infections vaginales, le lubrifiant ayant également un rôle de stérilisateur.

Causes de la sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale est essentiellement due à une carence en œstrogène. C’est pour cette raison que l’on trouve ce trouble très fréquemment à la ménopause et chez les femmes enceinte, périodes de la vie ou l’hormone féminine est à des taux très faible. Ce trouble peut aussi être la conséquence d’une prise de médicament comme les antidépresseurs et les antihistaminiques (pris pour soigner les allergies), ces médicaments ont un effets de dessèchement des muqueuses. Les femmes dépressives, anxieuses ou stressées peuvent également être confrontées à ce trouble.

Traitements de la sécheresse vaginale

La première idée qui vient à l’esprit est l’utilisation d’un lubrifiant à base d’eau pour remédier à ce trouble sexuel. Les médecins peuvent également vous prescrire des traitements à base d’hormones (œstrogènes) pour réhydrater la muqueuse vaginale. Un conseil souvent donné par les spécialistes est de n’utiliser que des produits d’hygiène au pH neutre et de ne pas exagérer les lavages du vagin qui peuvent entrainer cette sécheresse.

La frigidité

La frigidité est un trouble sexuel qui se manifeste par une absence de désir sexuel. Il entraine généralement, mais pas dans tous les cas, une absence de plaisir. Les spécialistes sont partagés sur une définition exacte. Certaines femmes peuvent prendre du plaisir lors de la masturbation mais pas lors de rapports sexuels. La frigidité est un trouble qui s’installe sur le long terme, il ne faut pas le confondre avec une baisse du désir temporaire lié aux divers tracas du quotidien que n’importe quelle femme peut rencontrer lors de sa vie. On l’appelle également le désir sexuel hypo actif.

Causes de la frigidité

Les causes psychologiques sont les plus fréquentes avec par exemple une monotonie de couple, le stress, le surmenage, l’anxiété, le manque d’attention du partenaire, le manque d’intérêt sexuel…etc. Une insuffisance thyroïdienne ou une opération chirurgicale peuvent aussi être responsables de la frigidité.

Traitements de la frigidité

Il n’existe pas de traitement universel de la frigidité, il faut consulter un médecin spécialiste qui pourra établir un diagnostic complet pour déceler les causes exactes et ainsi vous prescrire un traitement individuel adapté. Vous pouvez consulter un sexologue, un psychologue ou un thérapeute pour couple.

Comment venir à bout des troubles sexuels ?

La psychologie est l'une des bonnes solutions pour traiter les troubles sexuelsComme nous l’avons vu, chez l’homme et chez la femme, la majorité de ces troubles sexuels ont une origine psychologique.

Il est donc à la fois simple mais aussi compliqué de soigner ces troubles. Simple, puisqu’il suffit d’en parler. La discussion, la parole sont des ingrédient indispensables à un épanouissement sexuel et à la disparition des blocages psychologiques qui entrainent ces troubles. Mais c’est également compliqué puisqu’il est très difficile d’en parler, même (et surtout) à son conjoint.

C’est pour cela qu’il faut soit faire le premier pas en prenant sur soi soit prendre l’initiative d’aller consulter un spécialiste (sexologue, thérapeute pour couple, psychologue…), vous pourrez trouver une liste de sexologues près de chez vous en consultant le site de la fédération française de sexologie et des santé sexuelle FF3S.

Selon une étude récente menée par les laboratoires Menarini (étude EMOI) plus des 2/3 des hommes atteint d’éjaculation précoce n’osent pas consulter, ils pensent que le problème disparaitra de lui même et que tout va s’arranger par l’opération du saint esprit. La même proportion (66%) estime que l’éjaculation précoce est une source de honte et de stigmatisation, c’est sans doute pourquoi ils ne consultent pas, par peur d’en parler et d’exposer sa situation personnelle. Pourtant ce trouble sexuel est responsable du développement de plusieurs troubles psychologiques, liés à l’humeur: Anxiété, Dépression, Stress, Perte de confiance en soi…

90% des hommes et 75% des femmes se sentent frustrés lors des rapports sexuels si l’homme est atteint d’éjaculation précoce.

Cette étude met en avant le fait que la consultation d’un spécialiste permet à plus de 85% des personnes atteintes d’un trouble sexuel d’en venir a bout rapidement (moins de 6 mois en moyenne). C’est donc uniquement une question de volonté. Prenez votre courage à deux mains et prenez rendez-vous avec un sexologue, psychologue ou autre médecin pour pouvoir enfin établir un diagnoqtic qui vous permettra d’avoir toutes les cartes en main pour vous débarrasser définitivement de vos problèmes.

Troubles sexuels chez l’homme et la femme: Prévention et traitements
5 (100%) 31 votes