La greffe de cheveux, la solution ultimeLorsque la calvitie est arrivée à un point trop développé et que vous avez essayé les traitements recommandés par votre médecin sans succès flagrant, il vous reste la solution ultime: La greffe de cheveux.

Nous allons voir ici l’ensemble des choses que vous devez connaître avant de passer à l’acte. Quels sont les informations essentielles et les pièges à éviter. Nous allons vous expliquer les différents modes opératoires en éclaircir quelques termes techniques tels que la zone donneuse, les FUT ou FUE…etc

Vous êtes sur la page dédiée à la calvitie sur la greffe de cheveux, vous pouvez également consulter nos autres pages pour acheter Propecia, ou acheter Minoxidil. L’ensemble des solutions efficaces pour venir à bout de la chute des cheveux.

La zone donneuse

C’est au niveau de la couronne que les cheveux implantés durant une greffe sont prélevés. Les cheveux localisés dans cette zone ont une propriété différente et sont génétiquement résistants aux actions de la DHT. Par conséquent, ils ne sont pas exposés à une miniaturisation accélérée qu’entraîne une AAG. Le passage d’un simple geste de votre main dans vos cheveux vous permettra de constater que la densité et le volume des cheveux dans cette zone sont plus importants que sur le reste de votre tête.

La zone donneuse pour une greffe de cheveuxCette zone donneuse n’est malheureusement pas inépuisable et requière d’être vigilant lorsque l’on opte pour une greffe. Des facteurs sont à prendre en considération tels que l’âge et la rapidité de progression de la chute.

Si vous souhaitez redensifier votre ligne frontale au maximum car c’est ici que se localise votre perte la plus importante aujourd’hui (et la plus gênante). Alors gardez à l’esprit qu’il y a toutes les chances que demain, votre calvitie progresse vers des Norwood plus avancés, et qu’une ou plusieurs autres greffes soient nécessaires pour rétablir une harmonie générale.

De manière générale, la technique FUE (Follicular Unit Extraction) requiert plus souvent un nombre plus important d’unités folliculaires pour un résultat similaire à une FUT (Follicular Unit Transplant).

Les techniques de greffe

Il existe aujourd’hui 2 techniques principalement utilisées par les chirurgiens capillaires qui sont la FUE et la FUT. Nous allons avoir ci-dessous les différences qui existent entre elles et laquelle est la mieux adaptée selon la situation.

FUE: Follicular Unit Extraction

La technique FUE est en général la plus coûteuse, elle requière une dextérité bien plus importante ainsi que le matériel adéquat afin d’obtenir les meilleurs résultats post-opératoire. C’est de ce fait que le choix porté sur la clinique qui va procéder à l’intervention, est crucial.

Dans son principe de base, la FUE consiste au prélèvement de « grafts » ou « unités folliculaires » dans la zone donneuse à l’aide d’un punch (outil chirurgical servant à l’extraction d’unités folliculaires) et à la réimplantation de ces unités folliculaires, dites UFs, dans la zone dite receveuse.

Une unité folliculaire est généralement composée de 1 à 4 cheveux.

La taille du punch utilisé va jouer un rôle très important dans le résultat final d’une greffe puisque plus son diamètre est gros, plus il risque de laisser des marques ou cicatrices visibles sur le crane. Par opposition, plus il est petit, plus il devient complexe de préserver l’intégrité des greffons pendant l’extraction.

Cette notion ne doit pas être mise de coté, en effet, le jour où vous souhaitez vous raser totalement le crane, soit par simple choix esthétique, soit en raison d’une trop forte progression de votre alopécie, il est important que ce dernier ait une esthétique irréprochable.

Avec les avancées faites dans le domaine, les meilleurs médecins utilisent les techniques et les instruments les plus modernes afin d’éviter ce type de problème, par vigilance, mais il est tout de même important de demander en avance de phase, quel type d’instrument le médecin utilisera pour procéder à l’intervention.

Informations complémentaires sur la FUE

  • Un punch de 2.0 mm est anormal et laissera des cicatrices visibles en plus de laisser entrevoir une greffe frauduleuse, il est préférable de consulter un autre médecin.
  • Un bon spécialiste avec les techniques actuelles utilisera un punch qui avoisine plus ou moins les 1.0 mm.
  • Certains professionnels préfèrent volontairement augmenter sensiblement la taille du punch (jusqu’à 1.1 mm) pour s’adapter à la taille des UFs, l’objectif étant de diminuer le taux de « transection » et ainsi opti miser le rendement de la zone donneuse.
  • A partir de 0.7 mm un punch est qualifié de « micro punch ».
  • Le prix d’une FUE s’évalue en nombre de greffons (ou UFs) qui seront implantés, plus l’intervention nécessite un nombre important de greffons, plus le prix par UF diminuera.

Dois-je systématiquement me raser le crane pour faire une FUE ?
Non, mais dans la majorité des cas, oui. En revanche il est seulement possible d’obtenir cette option dans certaines cliniques moyennant finance. Le prix des UFs peut parfois passer du simple au double voir triple.

FUT: Follicular Unit Transplant

« Follicular Unit Transplantation » en anglais, est une méthode de restauration consistant au prélèvement d’une bande de peau dans la zone donneuse d’où seront prélevées des racines pilaires ou unités folliculaires.

Cette technique connaît des résultats plus remarquables qu’une FUE de manière générale (cela tend à se rejoindre avec les avancés technologiques). La raison en est simple, la technique de prélèvement est l’un des critères les plus déterminants lors d’une transplantation. La technique FUT permet de prélever des racines de qualité sans les détériorer lors de l’extraction. Le prélèvement des UF sur une bande de peau est plus simple qu’avec une FUE qui requiert une certaine dextérité et un savoir faire.

En plus d’un nombre plus important d’unités folliculaires exploitables dans une même zone donneuse, La FUT en comparaison avec la FUE est également moins cher. La repousse est généralement mieux assurée avec cette technique.

Différences entre FUE et FUT

Une image vaut mieux qu’un long discours, voici la différence entre ces deux techniques de greffe
Différences entre greffe FUE et FUT en image

Les cicatrices

Critère hautement important lors du choix de la méthode de transplantation. La cicatrice laissée par une FUT est importante et inesthétique. Si vous souhaitez porter les cheveux courts, cette méthode n’est vraiment pas conseillée d’autant que la progression de la calvitie peut vous forcer à vous orienter vers ce style les années suivantes.

Certaines personnes qui ont recourt à une FUT souhaitent cacher cette cicatrice disgracieuse et ont parfois recourt à une FUE afin de recouvrir cette zone et l’estomper.

La FUE quant à elle, laisse de petites marques blanches où les UFs ont été prélevées mais elles ont tendance à s’estomper avec le temps. De ce fait, cette méthode convient mieux aux personnes qui souhaitent porter les cheveux courts tout en permettant de reconstruire une ligne frontale via une transplantation capillaire.

La repousse et période post-opératoire

Après une greffe, le résultat final n’est pas tout de suite visible et se fait durement attendre. Si l’intervention s’étale généralement sur un à deux jours en fonction du nombre d’UFs à implanter, elle permet une reprise de ses activités professionnelles dès les jours suivants.

Vous ne pourrez pas vous rendre au travail incognito sans que personne ne puisse détecter l’intervention. Il restera des traces immédiates du travail du chirurgien.

Si il est possible de se faire greffer sans passer par la case rasage intégrale du crane, cette technique est relativement plus onéreuse et sensiblement plus technique. Tous les médecins ne la pratiquent pas non plus. Il y a donc de grandes chances que vous vous présentiez au travail avec 2.0 ou 3.0 mm de cheveux sur le crane.

L’intervention elle même laissera des marques sur votre cuir chevelu à long terme comme nous l’avons vu, que ce soit avec la FUE er la FUT, mais également à court terme où votre crane va devenir relativement rouge et rester ainsi pour quelques semaines durant. Certaines personnes semblent maintenir cet aspect rouge bien plus longtemps que d’autres, il est donc difficile de donner une information précise à ce sujet, votre cas pourrait être sensiblement différent.

Juste après une greffe, Les UFs tout juste implantées restent en place dans le cuir chevelu, ce qui peut donner une sensation de « résultat miracle » durant quelques jours. Malheureusement, la cicatrisation va faire son travail et former des croûtes (qui sont par ailleurs très peu esthétiques) avant de tomber quelques jours plus tard.

Veillez à ne pas arracher les croûtes sur le point de tomber ! Les UFs implantées vont tomber également. Rassurez vous c’est tout à fait normal, il faut encore une fois être patient. C’est après cette phase que le résultat finale va alors commencer à apparaître. Si vous êtes affecté par un shock loss comme expliqué auparavant, ne stressez pas, cela n’est pas une pelade et vos cheveux repousseront normalement.

Le premier constat du succès d’une greffe ce fait seulement après 6 mois, mais le résultat final est lui considéré comme tel entre 9 et 12 mois après l’intervention.

Le choix de la clinique

Cette procédure chirurgicale s’est récemment démocratisée avec de nouvelles techniques et les procédures sont beaucoup moins rares. Les meilleures cliniques traitent des centaines de patients chaque année et leurs expertises s’est nettement améliorée au fil des années. Le patient n’est plus un cobaye, il reçoit un véritable traitement tel que dans une clinique privée et spécialisée dans par exemple l’augmentation mammaire.

Les résultats d’une greffe varient en fonction des méthodes utilisées, de la nature des cheveux du patient et la qualité de sa zone donneuse, du degré d’avancement de sa calvitie, mais aussi et surtout sur la dextérité et compétence du personnel médical.

Il est important d’assimiler le fait que dans beaucoup de cliniques et même les meilleures, c’est une équipe médicale constituée en moyenne de 3 personnes qui pratiquent l’intervention sous anesthésie locale. Il peut arriver très régulièrement que le chirurgien star n’intervienne pas personnellement lors de l’intervention, jouant simplement un rôle de superviseur.

Si les toutes premières greffes donnaient lieu à des résultats catastrophiques comme ceux caricaturés de « champs de poireaux » ou encore de « cheveux de poupées », ce n’est plus le cas des meilleures cliniques même si la qualité des résultats obtenus peut grandement varier. Attention toutefois, les charlatans responsables de greffes catastrophiques sont encore sur le marché et pratiquent encore. Soyez donc vigilants.

A contrario, les résultats provenant de cliniques réputées sont aujourd’hui surprenants et les stars ou « people » n’hésitent plus à avoir recours à la greffe.

Les cliniques réputées pour la greffe

Avant toute chose, il est indispensable de ne pas faire passer le critère financier comme critère principal pour choisir son médecin ou sa clinique. Vous serez très certainement déçu du résultat et même pire, encore plus affecté par votre situation capillaire initialement.

Il existe une liste qui référence les meilleurs médecins du monde pratiquant la greffe de cheveux et il est fortement déconseillé de s’écarter de celle-ci pour choisir le lieu de son intervention.
Vous pouvez par exemple trouver une liste de chirurgiens certifiés sur le site hairtransplantnetwork.com

Si vous vous posez la question: Quel est le meilleur médecin au monde ou en Europe ?

La réponse à cette question est objectivement impossible à formuler puisque chaque greffe a des résultats variables en fonction des paramètres présentés précédemment. Toutefois, les meilleurs médecins américains semblent obtenir les meilleurs résultats à l’échelle mondiale. Le coût pour un européen d’une intervention en Amérique est très important puisque le top du top se paye très cher, le prix par unité folliculaire peut être donc très élevé. A cela s’ajoute le prix du voyage qui peut lui aussi être onéreux.

En Europe, il est possible d’obtenir d’excellents résultats comme en Belgique ou en Turquie. En prenant en considération l’ensemble des témoignages disponibles que j’ai pu consulter, mon choix persiste à s’orienter vers la Belgique pour:

  • La proximité géographique (moins chère et plus rapide).
  • La langue, une meilleure assurance que le besoin est compris (échange facilité).
  • Possibilité de pré-consultation pour mieux préparer l’intervention et réfléchir d’avantage sur des points comme le traçage de la ligne frontale ou encore le nombre d’UFs (densité).
  • Suivi post-opératoire, si nécessaire, facilité de par la proximité géographique encore une fois.

Si vous souhaitez vous faire opérer par une clinique en dehors de l’Europe, certaines d’entre elles proposent des consultations ou rendez-vous dans des villes comme Paris ou Londres afin de capter une clientèle plus internationale.

Le choix du pays et du médecin ou de la clinique étant fait, vient le moment de décider avec le praticien du format et de l’amplitude de la greffe.

La greffe de cheveux: Informations et résultats
4.8 (96.67%) 30 votes